mar. Sep 21st, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Soumeylou Boubèye Maïga lors de la rentrée politique de la Section ASMA-CFP à Gao:  » Un pays qui se redresse et qui a la volonté de le faire doit être capable de rassembler »

A la faveur  de la rentrée politique de la Section ASMA-CFP de Gao, le  dimanche 8 août dernier, le président du parti Soumeylou Boubèye Maïga, a appelé à la paix et la cohésion sociale. Précisant devant une foule immense qui lui est acquise et dévouée :  qu' » un pays qui se redresse et qui a la volonté de le faire, doit être capable de rassembler « .

Les habitants de la Cité des Askias ont convergé  vers la place de l’Indépendance pour réserver un accueil chaleureux à l’illustre natif de la localité  Soumeylou Boubèye Maïga. Face à cette grande mobilisation, le Secrétaire général de la section de l’Alliance pour la Solidarité au Mali-Convergence des Forces Patriotiques de Gao (ASMA-CFP), Arboncana Boubèye Maïga a déclaré  :  » Nous constituons une conscience nouvelle et nous poursuivrons ensemble la construction du parti, de notre région et du pays « .

Il expliquera que cette rentrée politique, sous le signe de la cohésion et de la mobilisation générale,  » doit servir de tremplin pour panser nos plaies « . Il soutient aussi que cet évènement  est une occasion d’accélérer l’intégration des récentes adhésions au parti dans ses structures de base et faire renaître l’espoir pour engranger de nouvelles victoires lors des prochaines  échéances électorales.

Arboncana Boubèye Maïga s’est également exprimé sur l’évolution de la situation sociopolitique du pays majoritairement dominée par des crises sécuritaire, sociale, politique et sanitaire à répétition.  » Notre ville Gao, la magnifique cité des Askia, fait partie des localités du pays qui en paient le plus lourd tribut aux conséquences désastreuses « , a-t-il rappelé. Avant d’inviter ses camarades à prêcher le vivre ensemble avec toutes les communautés et  solliciter les forces vives de la cité pour recoudre le tissu social endommagé.

Appel à l’union sacrée de tous les concitoyens du cercle de Gao

Pour ce faire, le Secrétaire général de la section de l’ASMA-CFP de Gao, Arboncana Boubèye Maïga d’affirmer :   » Il clair pour nous que personne ne se sauvera seule en laissant les autres « . D’où son appel à l’union sacrée de tous les concitoyens du cercle de Gao sans préjudice de couleur et de religion afin de   privilégier le Mali et de poser les jalons d’une véritable réconciliation.

Prenant la parole sous les ovations de la population de la cité des Askia, le président du parti Soumeylou Boubèye Maïga s’est exprimé sur  l’actualité sociopolitique nationale du pays,  les grandes orientations politiques et stratégiques du parti, mais aussi  les voies et moyens pour une sortie de crise et pour la relance du pays.

 » Cette rentrée politique consacre le rassemblement qui est notre credo de fédérer les différentes forces politiques et sociales du Mali « , a-t-il précisé. C’est dans ce sens que l’enfant du terroir a fortement salué la mobilisation historique des populations et des militants ASMA-CFP de Gao qui lui ont réservé un accueil de grand jour.

Fédérer un certain nombre de sensibilités politique et sociale

Aussi, face à la mobilisation générale, Soumeylou Boubèye Maïga a dit son sentiment de satisfaction dans la mesure où il a entamé des démarches depuis des années pour  fédérer un certain nombre de sensibilités politique et sociale afin de favoriser l’unité au sein de population et faciliter  la mise en œuvre d’un certain nombre de décisions sociales et  politiques.

 » Nous sommes venus à la fois pour encourager nos militants afin d’ouvrir la voie pour un rassemblement le plus large. Et nous retournons à Bamako avec plus de confiance dans la pertinence de l’orientation que nous avions donnée « , a-t-il indiqué. Ajoutant  qu’ » un pays qui se redresse et qui a la volonté de le faire, doit être  capable de rassembler. Et nous avons la conviction que si nous sommes unis, nous pouvons bâtir ensemble des choses pour le pays « .

Signalons que le président de l’ASMA a profité  de l’occasion pour  procéder à la remise d’équipements sportifs à la Direction régionale des Sports et de la Jeunesse de Gao. Aussi, l’hôte du jour a offert 86 cartons de médicaments d’une valeur de 20 millions FCFA  aux différentes structures sanitaires de la région de Gao ainsi que des équipements à des établissements scolaires et à certaines  mosquées.

Auparavant,  il avait procédé à l’inauguration d’un forage pour les habitants du quartier de Farandjiraye dans la cité des Askia, confrontés à une  pénurie d’eau potable.

Daouda SANGARE

Envoyé spécial à Gao

Source: l’Indépendant