lun. Sep 20th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Le 27è Congrès de l’Union Postale Universelle ouvert à Abidjan: Le Mali en lice pour intégrer le Conseil d’Administration de l’Union

Malgré sa suspension de plusieurs organisations internationales, continentales ou sous-régionales depuis le coup d’Etat du 24 mai dernier, le Mali a mobilisé une diplomatie plus ou moins agressive pour tenter d’intégrer le Conseil d’administration de l’Union Postale Universelle, qui a ouvert à Abidjan les travaux de sa 27ème session. Le Premier ministre de la transition, Dr Choguel Kokalla Maïga dirige la délégation malienne dans la capitale ivoirienne.

Les travaux du 27e sommet de l’Union Postale Universelle ont débuté lundi dernier à l’Hôtel Ivoire Sofitel, à Abidjan. Une forte délégation malienne, conduite par le Premier ministre, Choguel Maiga, prend part à ce rendez-vous. Cette présence du Chef du gouvernement, pour sa première sortie à l’international, depuis son arrivée à la Primature, vise à défendre la candidature du Mali au Conseil d’Administration de l’Union pour les quatre prochaines années.

Outre le Premier ministre Choguel Maiga, la délégation malienne comprend  notamment le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Harouna Toureh, le PDG de la Poste, Ibrahima Haïdara.

Cette rencontre de haut niveau, qui revient en Afrique après 87 années d’absence, regroupe 600 délégués représentants 192 pays. Elle a été l’occasion pour le Premier ministre Choguel Maïga de s’adresser, à deux reprises, aux délégués pour défendre la candidature malienne afin d’intégrer le Conseil d’Administration de l’UPU. Ce qui constitue un véritable défi qui  permettra au Mali de figurer dans les instances de décisions et de contribuer aux prises de décisions et à la résolution des défis du secteur.

Ce congrès sera surtout l’occasion pour les acteurs du monde postal de définir la stratégie postale mondiale et une feuille de route pour le prochain cycle 2022-2025, ainsi que de nouvelles règles et politiques sur l’échange international d’envois postaux et d’élire les organes et nouveaux dirigeants de l’organisation.

Le Premier ministre ivoirien, Patrick Archi, qui a ouvert les travaux, a souligné que ce sommet, qui a pour thème  » Covid-19 et secteur postal, ce qui a changé, ce qui n’a pas changé et qui doit changer « , doit développer des stratégies à même d’assurer l’avenir de la poste mondiale. C’est pourquoi, il a pressé les congressistes de trouver dans la révolution numérique les solutions nécessaires à la préservation de son avenir.

Pour lui, le défi de l’UPU est de réduire la fracture postale, qui existe entre les pays industrialisés et les pays en développement, en tirant de précieux avantages de la digitalisation du secteur postal, dont le bilan sera dressé au cours de ce sommet.

Choguel sollicite l’appui du Cameroun

Outre les autorités ivoiriennes, le Chef du gouvernement a rencontré d’autres personnalités comme le ministre camerounais des Affaires étrangères, Lejeune Mbella Mbella, représentant le président Paul Biya.

Les deux personnalités ont évoqué les excellentes relations d’amitié et de coopération existant entre le Mali et le Cameroun, ainsi que les voies et moyens de leur renforcement. Dr Choguel Kokalla Maïga a évoqué la Transition politique en cours et a sollicité le soutien du Cameroun au sein des organes de l’Union africaine pour sa pleine réussite.

Pour sa ministre, le ministre Cameroun des Affaires étrangères a adressé ses condoléances au Premier ministre suite à l’attaque terroriste lâche survenue le 9 août dernier dans le Cerce d’Ansongo. Il a ensuite remercié le Chef du gouvernement pour avoir partagé son analyse fine de la situation au Mali et au Sahel et l’a assuré du soutien et de la solidarité du Cameroun, pays qui préside pour ce mois d’août le Conseil de Paix et de sécurité de l’Union africaine.

Youssouf CAMARA

Source: l’Indépendant