lun. Sep 20th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Au cours d’une rencontre avec les Syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016: Aliou Boubacar Diallo leur conseille  » de trouver rapidement une solution à l’amiable afin de sauver l’année scolaire « 

L’Ecole malienne nous concerne tous». C’est fort de cette conviction que le président d’honneur de l’ADP-Maliba, Aliou Boubacar Diallo a rencontré les Syndicats des Enseignants Signataires du 15 octobre 2016.

Se disant très touché par les grèves à répétition des enseignants, M. Diallo estime qu’il ne pouvait pas rester indifférent face à la crise qui secoue l’Ecole malienne.  » J’ai sollicité et obtenu une rencontre avec lesdits syndicats pour un seul objectif : la recherche d’une solution à la crise actuelle qui secoue l’Ecole malienne «  a-t-il déclaré.

Au cours de la rencontre, les échanges ont porté sur les difficultés de l’Ecole malienne, principalement les cas des enseignants et les questions autour de l’Article 39. Après avoir attentivement écouté tous les syndicalistes présents, Aliou Boubacar Diallo a conseillé à ses hôtes  » de trouver rapidement une solution à l’amiable afin de sauver l’année scolaire, qui était si bien engagée et de saisir l’opportunité pour participer activement aux prochaines Assises Nationales sur la Refondation de l’Etat pour évoquer le cas de l’école malienne et la préservation des acquis de tous les salariés maliens, y compris les enseignants qui vivent en grande partie dans la précarité « .

Les syndicalistes ont remercié le président Diallo  » pour l’intérêt ainsi manifesté à la cause de l’Ecole malienne en général et aux difficultés des enseignants maliens, en particulier « .  Ils l’ont également encouragé dans sa démarche « pour trouver une solution à la crise actuelle ».