lun. Sep 20th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Meeting de soutien aux nouvelles autorités: Un collectif des Jeunes réclame «la prorogation de la Transition»

Le Collectif des Jeunes Patriotes du Mali a tenu dans la cour de la Bourse du travail, vendredi dernier, un meeting de soutien aux autorités de la transition. Cette mobilisation ayant regroupé plusieurs associations, mouvements de jeunes et des activistes a demandé la prorogation de la durée de la transition pour mettre le pays sur les rails.

Le meeting avait pour but de soutenir les autorités et de demander la prorogation de la durée la Transition. Selon des manifestants, si les élections devaient se tenir aujourd’hui, elles ne seraient pas justes car la souveraineté territoriale du pays est mise en cause et l’insécurité sévit partout. D’autres estiment que si les élections se tiennent maintenant, ce serait pour refaire l’ancien régime.

L’activiste Ibou Sy soutient que  » la France est aux mailles de conspirations bloquant l’avancée de cette Transition « . Selon lui, la France aurait tout fait pour clouer au sol un avion de type Casa acheté par le Mali auprès de l’Espagne. Toute chose qui serait à la base du blocus par les Etats-Unis pour des raisons de transpondeurs dont seuls les USA seraient en mesure d’accorder la licence. Il va plus loin pour dire que  » la France, en connivence avec les USA, fait tout pour que le Mali n’ait pas d’engins pouvant retarder voire annuler la venue des troupes de l’OTAN dans le Sahara « .

Issiaka Benkaly, président de l’Association pour le Développement de Tabakoro a affirmé: » Nous ne sommes pas contre la tenue des élections mais la question que je me pose : pourquoi des élections démocratiques dans un bref délai ? « . Et de poursuivre:  » Il serait ingénieux de se donner la main pour sortir le pays de cette situation, alarmante et mortifère, provoquée par des politiciens élus démocratiquement. J’invite à soutenir les autorités de la transition à bien mener ce combat noble. C’est cela qui doit être une priorité et non la tenue d’élections« .

Adama Dicko, au nom de la jeunesse du M5-RFP, a signalé que  » des mauvais fils de ce pays veulent semer la zizanie dans cette transition. Cela, car Choguel Kokala Maïga est Premier ministre. «  Je vous exhorte à laisser cette logique d’élection qui n’est pas bénéfique pour notre pays, et à soutenir les autorités de la transition « , a-t-il laissé entendre.

Mariam Coulibaly du Collectif des Leaders pour un Mali Stable a indiqué que son association fut  » la première à insinuer que si cette transition se limitait à 18 mois, elle n’aura pas d’effet positif « . «Nombreux sont ceux qui ont cru que nous avions pris de l’argent avec les militaires or nous n’avons aucun rapport avec ces nouvelles autorités de la transition», a-t-elle dit marquant son désaccord pour la tenue des élections. Cela tant que ses » sœurs qui sont au Centre et au Nord ne peuvent pas partir au marché, dans leurs jardins potagers ou à toutes autres activités « .  » Nous le disons haut et fort, il n’aura pas d’élections car si cela devait se faire ce serait uniquement à Bamako et ce sont les profiteurs qui en auront l’avantage « , a-t-elle conclue.

Ababacar DIOUF

Source: l’Indépendant