jeu. Sep 23rd, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

48è Assemblée générale ordinaire de la FEMAFOOT: Bientôt de nouveaux textes pour régir le football malien

Le Comité Exécutif de la Fédération Malienne de Football a tenu, le samedi 21 août, à l’Hôtel Millénium, sa 48è Assemblée générale ordinaire au compte de l’année 2019-2021. Au cours des travaux, les 85 délégués ont donné le feu vert à l’instance dirigeante pour l’élaboration de nouveaux textes devant régir le football malien.

Initialement prévue pour le 27 septembre 2020, la 48è Assemblée générale de la FEMAFOOT avait été suspendue par le Tribunal Arbitral Sportif (TAS) à la suite d’une requête déposée par le Collectif des Ligues et Clubs majoritaires (CLCM). Toutefois, le Comité Exécutif avait convoqué une assemblée générale extraordinaire, le 16 février dernier, au cours de laquelle les délégués avaient validé les rapports d’activités de la saison 2019-2020.

Le point phare de cette 48è Assemblée générale ordinaire était donc l’approbation de la relecture des textes. Après les débats autour de ce point, les délégués ont donné le feu vert à l’instance pour l’élaboration des nouveaux textes devant régir le football malien. Leur approbation sera faite lors d’une assemblée générale extraordinaire, prévue pour le 10 octobre prochain.

Selon le président de la FEMAFOOT, Mamoutou Touré, depuis l’installation de son équipe, plusieurs chantiers ont été ouverts en vue d’honorer les engagements de l’instance. Parmi ceux-ci il a cité la tenue du Championnat national malgré la crise sanitaire,  la validation par la FIFA du financement d’un nouveau Centre Technique et d’un siège pour chacune des Ligues Régionales, la refondation et la restructuration de l’Administration de la Fédération.

S’y ajoutent la relecture des textes existants pour les rendre plus cohérents et faciles à exploiter et l’élaboration de nouveaux textes indispensables pour une bonne gouvernance de notre football.

Par ailleurs, il a sollicité l’implication du Département en charge des Sports pour amener le gouvernement à allouer des fonds susceptibles de permettre, dans l’immédiat, à nos clubs de participer aux compétitions africaines dans lesquels ils sont engagés.  » Il est impératif que le gouvernement accompagne financièrement les clubs dans la phase de transition qui s’annonce vers la professionnalisation de notre football « , a-t-il souhaité.

Et de conclure en invitant les acteurs du football malien à l’union sacrée pour le développement du sport roi.  » Nous ne devons jamais oublier que nous constituons une seule et même famille, malgré nos divergences de vues « , a-t-il argué.

Pour sa part, le Représentant du ministre des Sports, Mahamadou Sidibé a rassuré la FEMAFOOT de l’accompagnement et du soutien de son département pour le développement du football malien.  » Le football est un phénomène social et il mérite une grande intention « , a-t-il conclu.

A.D

Source: l’Indépendant