jeu. Sep 23rd, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Assemblée générale extraordinaire du Conseil des Maliens du Gabon (COMAGA) à Libreville: Le ministre en charge des Maliens de l’extérieur invité  » à rejeter la candidature de Habib Sylla à la tête du HCME »

A la suite d’une assemblée générale extraordinaire, tenue le dimanche 22 août dernier à l’Ambassade du Mali à Libreville, le Conseil de base des Maliens du Gabon (COMAGA) a rejeté la candidature de Habib Sylla pour un nouveau mandat à la tête du Haut conseil des Maliens de l’extérieur (HCME). Pour nos compatriotes au Gabon   » Habib Ngoye Sylla ne peut et ne saurait parler au nom du COMAGA, à plus forte raison prétendre être son candidat désigné pour la présidence du HCME. Car il ne vit plus sur le sol gabonais depuis deux ans et demi ». Le COMAGA d’inviter le ministre de tutelle  » à rejeter sa candidature.  »

Le Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur tiendra sa 7ème conférence nationale, les 27 et 28 août prochain, à Bamako. Dans cette perspective, le COMAGA a tenu une assemblée générale extraordinaire à laquelle ont participé les notables de la communauté malienne du Gabon, les présidents des régions, les délégués et les membres du bureau pour rejeter la candidature de Habib Sylla à la tête du HCME.

Cette rencontre fait suite à la correspondance N° 0069/P/HCME invitant les Conseils de base aux travaux du Conseil d’administration et la conférence ordinaire de l’organisation faitière de la diaspora malienne.

Le secrétaire général du COMAGA, Makan Sall, après avoir exhorté nos compatriotes à défendre leurs droits, leur a demandé de se prononcer sur la tenue de ces différentes rencontres qu’il a jugées  » illégales et illégitime  » car imposées par  » seule volonté du président sortant Habib Sylla« .  Les intervenants ont, unanimement, rejeté la candidature de Habib Sylla qui, selon eux, n’a plus de base au Gabon. Il a été relevé de la tête du COMAGA.

Le président intérimaire de cette structure, Mamadou Méré Diawara a invité le ministre des Maliens de l’extérieur  » à rejeter la candidature de Habib Sylla au compte du Gabon, conformément aux textes de l’association. Car, selon lui,  » Habib Sylla n’est plus à la tête du COMAGA « .

Le Coordonnateur général, M. Madikandia Diawara, fera savoir qu’une action judiciaire est enclenchée contre lui au tribunal de première instance de Libreville et, avant la fin de cette procédure judiciaire, M. Sylla n’a aucune légitimité pour organiser une élection à laquelle il peut être candidat.

Aussi, poursuit-il,  » l’ex-président Habib Ngoye Sylla est de nationalité gabonaise. Il ne peut, dans ce cas, diriger une association malienne « .

Dans une déclaration lue par Tidjane Niang, il ressort que  » le seul bureau légal et légitime du COMAGA, installé en présence d’un huissier de justice et des autorités diplomatiques du Mali en décembre 2019, pour un mandat de cinq ans, ne reconnait pas la candidature du président sortant Habib Sylla qui n’est plus président du COMAGA depuis son absence ininterrompue de plus de deux ans du territoire gabonais, conformément à nos statuts « .

Et M. Niang d’ajouter « au regard de tout ce qui précède, Habib Ngoye Sylla ne peut et ne saurait parler au nom du COMAGA, à plus forte raison prétendre être son candidat désigné pour la présidence du HCME« .

 YC avec Moussa Danioko depuis Libreville

Source : l’Indépendant