lun. Sep 20th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Plusieurs fois défaits par les éléments de la Katiba Macina: De nombreux chasseurs traditionnels (Donzos) signent leur reddition et rendent leurs armes

Rien ne va plus dans les rangs de la confrérie des chasseurs traditionnels (Donzos). Après plusieurs revers, qui leur ont été infligés par les éléments de la Katiba Macina d’Ançar Dine dans les régions de Mopti et Ségou, de nombreux membres de cette confrérie ont décidé de rendre leurs armes et d’abandonner les combats.

Ainsi, le dernier acte s’est produit, le 24 août dernier, dans une localité, relevant du cercle de Niono, région de Ségou. Ils étaient plusieurs membres de la confrérie des chasseurs traditionnels (dozo) à avoir signé leur capitulation en rendant leurs armes à des éléments de la Katiba Macina d’Ançar Dine. Selon nos sources, cette reddition a été opérée suite à des affrontements d’une rare violence au cours desquels une vingtaine de chasseurs traditionnels ont été tués. Certains parmi ces derniers ont été blessés et d’autres capturés.

Parmi les biens des donzos, remis aux éléments de la Katiba Macina, on peut noter une grande quantité de fusils de chasse de fabrication locale, un fusil AK-103 et au moins une mitrailleuse kalachnikov polyvalente, de modèle russe PK /Type 80. Il y avait aussi des amulettes et des tenues appartenant aux chasseurs traditionnels.

Il faut noter que ces derniers temps des affrontements meurtriers ne cessent d’opposer les éléments de la Katiba Macina à ceux de la confrérie des chasseurs traditionnels (Donzos) dans les régions de Mopti et Ségou. Depuis avril dernier, on dénombre plus d’une centaine de chasseurs traditionnels tués ou blessés et d’autres faits prisonniers. Une situation qui entraine également un déplacement massif des populations de ces zones vers des localités plus sécurisées.

Massiré DIOP

Source : l’Indépendant