jeu. Sep 23rd, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Commission Mixte Paritaire de Matérialisation de la frontière Mali-Côte d’Ivoire: Le respect du chronogramme proposé dans l’évaluation du budget des campagnes de délimitation et de démarcation recommandé

Au terme de trois jours travaux, à Bamako, sur la première rencontre du processus de délimitation et de la démarcation de la frontière commune et du renforcement de la coopération transfrontalière, le ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, Lt-Colonel Abdoulaye Maïga, a présidé, hier jeudi 26 août, la séance de clôture desdits travaux de la Commission Mixte Paritaire de Matérialisation de la frontière Mali-Côte d’Ivoire. A cet égard, les deux pays recommandent le respect strict du chronogramme proposé dans l’évaluation du budget des campagnes de délimitation et de démarcation.

Pour ces journées d’échange, les deux délégations avaient pour objectif global de lancer le processus de matérialisation/démarcation de la frontière commune et de promouvoir la coopération transfrontalière entre les deux pays. Spécifiquement, il s’agissait aussi d’élaborer un chronogramme des activités de délimitation/démarcation de la frontière, de procéder à la validation bilatérale du projet d’Accord-cadre de coopération transfrontalière Mali-Côte d’Ivoire, de valider les espaces de coopération transfrontalière identifiés et d’élaborer la feuille de route pour la relance des activités de coopération transfrontalière.

Dans leurs allocutions respectives, les deux Chefs de délégation se sont félicités de la tenue de la présente rencontre, qui traduit la volonté des deux Chefs d’État de relever le défi de la stabilité dans les deux pays, notamment le long de leur ligne frontière, longue de 532 km environ. Cela, « afin de transformer les zones transfrontalières en espaces de bien-être, de cohabitation et d’entente parfaite« .

A cet égard, les deux Chefs de délégation, respectivement, Abdallah Faskoye, Conseiller Technique au ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation et Diakalidia Konaté, Directeur National Ivoirien des Frontières, ont réaffirmé « la volonté de leur Gouvernement respectif de consolider la coopération autour des problématiques en lien avec la gestion des frontières« . Ils ont rappelé qu’un Accord-Cadre de matérialisation de leur frontière commune a été signé entre les deux pays, en juillet 1999, à Bamako.

Ils ont aussi émis l’espoir que les travaux puissent aboutir, dans les meilleurs délais, « à un chronogramme d’actions dans le cadre de la délimitation/démarcation de la frontière commune et une feuille de route pour le renforcement de la coopération transfrontalière« .

Au terme des travaux, les deux délégations ont recommandé « une large sensibilisation des autorités, des acteurs/partenaires et des populations frontalières tout le long du processus de matérialisation de la ligne frontière, un respect du chronogramme proposé dans l’évaluation du budget des campagnes de délimitation/démarcation et une mobilisation des ressources par la Commission auprès des États et des Partenaires  Techniques et Financiers pour la réalisation du projet dans les délais« .

Daouda SANGARE

Source: l’Indépendant