jeu. Sep 23rd, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Préparatifs des prochaines échéances électorales: Le parti ADEMA-PASJ annonce son 6è Congrès pour les 16 et 17 octobre prochains

Le Comité Exécutif de l’ADEMA-PASJ a, à l’issue d’une réunion tenue le 25 août dernier, fixé les dates des congrès du parti et des mouvements affiliés. A cet égard, le 6è Congrès des Abeilles est annoncé pour les 16 et 17 octobre prochains.

Plusieurs partis politiques se préparent activement pour les prochaines échéances électorales, dont la présidentielle couplée aux législatives, programmée pour le 27 février 2022. C’est dans ce contexte que l’ADEMA-PASJ, après deux reports successifs, a dévoilé, le 25 août dernier, les dates des congrès du parti et des mouvements affiliés.

Yaya Sangaré, Secrétaire à la Communication du parti, a confirmé, hier à L’Indépendant que la tenue du 6è Congrès du parti est fixée aux 16 et 17 octobre prochains. Cette assise sera précédée des congrès des mouvements affiliés. Il s’agit du Mouvement national des Jeunes et du Mouvement national des Femmes, qui auront, respectivement, lieu le 9 octobre et le 10 octobre prochains.

Cette annonce intervient après deux reports dus au « non-renouvellement des comités et sections ainsi que des questions d’ordre matériel « . Les noms de plusieurs candidats circulaient avant ces reports. Parmi ces éventuels candidats figuraient Tiémoko Sangaré, actuel président du parti, Adama N. Diarra, Mme Konté Fatoumata Doumbia, présidente du Mouvement national des Femmes et, surtout, Abdel Kader Konaté, 1er Vice-président et Secrétaire général de la Section ADEMA-PASJ de Koro.

Selon Modibo Dembélé, un cadre du parti qui plaide pour « une candidature interne « , la majorité des 55 sections du parti sont déjà renouvelées.

Ce congrès, qui renouvellera le Comité exécutif du parti, survient à la veille des échéances électorales, dont la présidentielle couplée aux législatives, annoncées pour le 27 février 2022.  » A la prochaine présidentielle, l’ADEMA aura son candidat, un militant du parti « , avait déclaré, en janvier dernier, Tiémoko Sangaré, actuel président du parti, lors de la présentation de vœux du parti à la Presse.

Ces assises surviennent après le retrait de l’ADEMA-PASJ de l’EPM, l’ex-majorité présidentielle. Ce parti fait, néanmoins, partie du Cadre d’Echange des Partis et Regroupements, qui exige le respect du délai de la Transition, rejette la tenue des Assises nationales de la Refondation et organe unique de gestion des élections envisagé par le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga.

Moussa Sayon CAMARA

Source: l’Indépendant