lun. Sep 20th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

La DIRPA fait le point des opérations militaires: 17 soldats tués, le 19 août à Boni, 10 véhicules emportés, quatre détruits 10 véhicules emportés, quatre détruits

La Direction de l’Information et des Relations publiques de l’Armée (DIRPA) a animé, hier jeudi 2 septembre, sa conférence de presse mensuelle, en présence de son Directeur, Colonel Souleymane Dembélé, du Directeur de la Direction Centrale des Services de Santé des Armées (DCSSA), le Colonel-major, Mohamed Alpha Diaw.

Dans son exposé sur les opérations militaires et les attaques terroristes ayant visé les FAMa ou les civils, il est surtout revenu sur l’attaque meurtrière de quatre villages de la commune de Ouatagouna, le 8 août dernier, ayant causé la mort de 52 civils, 6 blessés et des dégâts matériels (plusieurs engins à deux roues calcinés). Il a indiqué que des opérations de ratissage sont en cours dans la zone afin d’enrayer la menace terroriste et de traquer les auteurs de cette tuerie. Il a également été question des accrochages survenus, le 8 août, entre les groupes terroristes et les chasseurs  »donzos » dans le secteur de Dlonguebougou (région de Ségou). Au cours desquels, 16 chasseurs ont été tués et beaucoup d’autres blessés. Les accrochages sont devenus réguliers entre chasseurs et groupes terroristes dans cette zone, courant fin juillet et début août.

Le bilan de l’attaque à la voiture piégée contre un convoi de l’Armée, le 19 août, entre Boni et Nokara, s’est alourdi, passant de 15 à 17 morts et 32 blessés. Quelque 10 véhicules ont été emportés et quatre autres détruits. Ajoutons que, toujours dans le secteur de Boni, deux militaires ont trouvé la mort, le mercredi 1er septembre, dans une attaque aux engins explosifs improvisés (EEI).

Abdoulaye DIARRA

Source : l’Indépendant