mar. Sep 21st, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Libération forcée du commandant de la FORSAT : Le mouvement  » Sentinelle du peuple  » monte au créneau 

En conférence de presse, le weekend dernier, les responsables du mouvement  »Sentinelle du peuple » ont condamné la libération forcée du commandant de la FORSAT (Force antiterroriste), le Commissaire divisionnaire, Oumar Samaké, suite à la pression des syndicats de la police. Le mouvement menace d’entreprendre toutes actions légales pour exiger son retour sous le coup de la décision judiciaire qui l’avait placé sous mandat de dépôt dans l’affaire des tueries des 10, 11 et 12 juillet 2020.

 » Ce qui s’est passé, vendredi dernier, devant la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako est inadmissible et traduit une irresponsabilité de la Police, censée faire respecter la loi. C’est la nation entière qui a été humiliée par cet acte. Nous exigeons que toutes les personnes impliquées dans cette affaire soient sanctionnées à la hauteur de l’acte « , a martelé le président du mouvement, Gaoussou Diallo dit Ras Dial.

 » L’ouverture de ce dossier est aujourd’hui impérative du fait que le pouvoir est entre les mains de ceux qui se sont dits acteurs du changement. Alors, nous exigeons une justice impartiale et non sélective dans cette affaire. Nul ne peut se mettre au-dessus de la loi », a-t-il appuyé.

Moussa Bilaly Sidibé

Source : l’Indépendant