mar. Sep 21st, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Une  dizaine de jours après la fin de ses restrictions : l’ancien président de la Transition Bah N’Daw se dote d’un nouveau cabinet

Une dizaine de jours après la fin de son assignation à résidence, l’ancien président de la Transition, Bah N’Daw dispose désormais d’un cabinet d’ancien Chef de l’Etat. Le décret de nomination des membres qui doivent le composer a été signé, le 6 septembre dernier, par  le  Colonel Assimi Goïta.

L’ancien président de la Transition, Bah N’Daw, pourra reprendre du service après la composition de son cabinet. Il sera composé du Colonel Sambala Sidibé en qualité de Directeur de cabinet. L’ancien chef du protocole d’IBK, Samir Nama, le Lieutenant Seydou Diamouténé, le médecin Capitaine Ousmane Samaké et Ali Daou y occuperont les postes de Chargés de mission. Quant au Sous-lieutenant Bakomba  Niaré, il est nommé comme aide de camp adjoint de Bah N’Daw.

Rappelons que le 27 août dernier, les autorités de la Transition ont levé les mesures restrictives  imposées à  Bah N’Daw et à son ancien Premier ministre, Moctar Ouane. Tous les deux avaient été  évincés, le 24 mai 2021, par le Colonel Assimi Goïta et placés depuis en résidence surveillée.

La libération de ces deux personnalités et certains de leurs proches collaborateurs survient après une série de pressions de la communauté internationale, notamment la CEDEAO, l’Union Africaine, le Conseil de Sécurité de l’ONU. Mais, surtout, à l’issue d’une bataille judiciaire menée par leur avocat, Maitre Ismaël Konaté, qui avait porté plainte contre Assimi Goïta  » pour arrestation illégale et séquestration  » devant la Cour de justice de la CEDEAO. Laquelle avait demandé aux autorités maliennes de lui justifier dans un délai d’un mois la résidence surveillée de Bah N’Daw et de Moctar Ouane, privés de liberté depuis le 24 mai 2021.

Abdoulaye DIARRA

Source: l’Indépendant