jeu. Sep 23rd, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Journée Internationale de l’Alphabétisation: Message du Président d’Honneur d’ADP – MALIBA

Aujourd’hui 08 septembre 2021, nous célébrons la Journée internationale de l’alphabétisation. Cette Année le thème retenu par l’UNESCO est : «  L’alphabétisation pour une reprise axée sur l’humain : réduire la fracture numérique « .

Le Mali, à l’instar de plusieurs pays africains, connait un taux d’alphabétisation peu élevé. Nos gouvernements successifs ont essayé de combler ce déficit par des programmes d’alphabétisation dans nos langues nationales à travers tout le pays.

Ces efforts louables ont connu un brutal coup d’arrêt avec la crise multidimensionnelle que nous connaissons depuis 2012 avec son corolaire d’enfants dans des camps de déplacés et de réfugiés. Comme si cela ne suffisait pas, une autre crise engendrée par la pandémie du COVID19 a perturbé ce qui restait de nos structures scolaires qui fonctionnaient encore.

Les progrès technologiques ont permis à certains enfants de suivre des cours en ligne, d’autres à la télévision et à la radio, sans pour autant remplacer la valeur humaine d’un enseignement classique en classe.

Convaincu que l’avenir de notre pays dépend en grande partie de la qualité de l’enseignement dans nos écoles, je me suis toujours investi à régler des problèmes liés à l’éducation de nos enfants. C’est dans ce cadre que j’ai eu à rencontrer les enseignants le 10 août 2021 pour m’enquérir de leurs préoccupations.

La Fondation Maliba, que j’ai l’honneur de présider, a construit des salles de classes, octroyé des fournitures scolaires, payé les salaires des enseignants et fourni des bourses d’études pour que les fils et filles de ce pays deviennent des cadres émérites au service de notre cher Mali.

L’alphabétisation ne doit pas seulement concerner les enfants. On peut apprendre à tout âge. C’est pourquoi les programmes d’alphabétisation communément appelés « Balikukalan  » doivent renaitre et permettre à nos populations rurales adultes de savoir lire et écrire dans leur langue maternelle. Cela réduirait beaucoup la dépendance des citoyens dans tous les actes quotidiens liés à l’administration, à la santé, au commerce et même à la sécurité.

Vive l’alphabétisation pour tous et à tous les âges.

Vive l’école malienne.

Qu’Allah bénisse le Mali.

Aliou Boubacar Diallo

Président d’Honneur ADP MALIBA