dim. Oct 24th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Pour braquage d’une agence Orange money, d’un magasin et vol de motos: Souleymane Diallo et Alpha  Diallo condamnés à la réclusion à perpétuité

La Cour d’assises a rendu, hier jeudi, son arrêt sur l’affaire ministère public contre Alpha Diallo et Souleymane Diallo, jugés pour « association de malfaiteurs, vol qualifié et détention illégale d’arme à feu et complicité « . A l’issue des débats, elle a infligé la réclusion à perpétuité aux deux jeunes, âgés d’une vingtaine d’années.

Selon l’arrêt de renvoi, Souleymane Diallo, Alpha Diallo, Daouda Sidibé et Ousmane Sissoko ont décidé, le 19 décembre 2019, de commettre des forfaits. C’est ainsi que, vers 19 heures, les 4 jeunes quittèrent la rive droite pour rejoindre l’un de leurs comparses sur la rive gauche. En cours de route, ils dépossédèrent, sous la menace d’arme à feu, les nommés Mamadou Diarra et Bandia Camara de leurs motos Djakarta à Yirimadio.

Ils braquèrent également, vers 21 heures, une boutique en emportant les sommes de 2.970.300 F CFA et de 46.000 F CFA ainsi qu’un petit coffre-fort contenant la somme de 17.000 F CFA, un téléphone portable et des puces distributeurs.

Le lendemain de ce forfait,  Youssouf Coulibaly et Mamadou Diarra alertèrent respectivement les 6e et 12e arrondissements de Police, la Brigade d’Investigations Judiciaires (BIJ) de Bamako et la Gendarmerie de Faladiè. C’est ainsi que, quelques jours plus tard, un groupe de malfaiteurs, au sein duquel figurait Souleymane Diallo, a été interpellé par les éléments de la  B.I.J, à la suite d’une autre affaire de braquage.

Alpha Diallo sera épinglé par les limiers suite à la dénonciation de Souleymane Diallo. Et tous seront poursuivis pour  » association de malfaiteurs, vol qualifié et détention illégale d’arme à feu et complicité « .

En l’absence d’Abdoulaye Soumano, Oumar Diallo, Toumany Amadou Diallo Moulaye Medy Tigana et Cheick Fanta Mady Sogoré, les accusés Souleymane et Alpha Diallo ont comparu devant la Cour.

A la barre, Souleymane Diallo a reconnu avoir fait partie de la bande, qui a braqué l’agence Orange-money. Ajoutant qu’après ce forfait, il a perçu 575.000 F CFA comme part du butin. Mais, cette attaque a eu lieu sur le chemin les conduisant à la fête d’anniversaire de la copine du nommé  » Chapé ». Quant à Alpha Diallo,  il a déclaré avoir été appelé au téléphone par Souleymane Diallo pour prendre part à un festin, ce soir-là.  Ainsi, il a jeté son implication dans le coup sur le dos de ce dernier. Avant de nier sa responsabilité dans le braquage de la moto djakarta de l’enseignant. Alors que ce dernier a persisté que l’auteur principal de ce forfait est Alpha,  » J’ai jeté ma moto par terre, cette nuit, après le coup de feu de la bande pour ensuite trouver refuge dans une famille voisine. C’est Alpha Diallo qui l’a enlevée. Avant de faire croire à la population que j’étais le voleur », a soutenu la victime.

Pour l’avocat d’une des victimes, qui était absent, la Cour a été suffisamment éclairée sur l’entente des accusés dans le but de commettre des attaques à divers endroits. A cela s’ajoute l’élément visuel de la vidéo mis à la disposition des forces de l’ordre où ils étaient en opération de vol dans le magasin. Ainsi, il a demandé au jury de les retenir dans les liens de l’accusation :  » agissez sévèrement et vous aurez fait œuvre utile. Ces individus sont une menace pour la société « .

Les deux avocats de la défense n’ont pas plaidé coupable en faveur de leurs clients. L’un d’entre eux dira que la police n’a pas fait suffisamment d’enquête pour épingler les autres personnes citées dans le dossier. Car, dit-il, la comparution de ceux-ci pourrait aider à la manifestation de la vérité. Avant d’ajouter qu’à l’analyse du dossier, les deux jeunes sont pressentis comme les vrais coupables.

La Cour n’a pas accordé des circonstances atténuantes aux accusés et les a condamnés à la réclusion à perpétuité ainsi que leurs acolytes absents. Et au paiement de 600 000 F CFA à l’enseignant victime de vol de sa moto. Et plus de 3 millions de F CFA à la victime dont l’avocat était présent.

Oumar BARRY

Source: l’Indépendant