dim. Nov 28th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Jugés pour  » meurtre et non-assistance à une personne en danger « : Abdoul Karim Sidibé, Kalilou Diallo condamnés à deux ans de prison ferme, Satigui Diallo acquitté

La Cour d’assises s’est penchée, hier jeudi, sur l’affaire ministère public contre Abdoul Karim Sidibé, Kalilou Diallo, Satigui Diallo et Bakary Koné. A l’issue des débats, Abdoul Karim Sidibé etKalilou Diallo ont été condamnés à deux ans de prison ferme et Satigui Diallo acquitté. Quand à Bakary Koné (absent), il a écopé de trois d’emprisonnement par contumace.

Selon l’arrêt de renvoi, c’est dans la nuit du vendredi au samedi 30 novembre 2019, vers 23 heures, que les jeunes se rencontrèrent à l’occasion d’un concert donné par un jeune rappeur, à la Maison du peuple de Yanfolila. Sur place, une dispute opposa Namory Doumbia et Karim Diallo. Ce dernier ordonna à Satigui Doumbia d’informer Abdoul Sidibé. Aussitôt celui-ci fit son apparition et se renseigna auprès de Karim Diallo, qui lui rapporta qu’il a été injurié par le nommé Namory Doumbia. Aussitôt, une altercation éclata entre Karim Diallo, Namory Doumbia et Abdoul Karim Sidibé.

Au moment où les deux hommes étaient en train d’en découdre, Satigui Diallo harangua Abdoul Karim par ses mots :  » Tue-le, tue-le « . Ce dernier donna des coups de tête violents à son adversaire, avant de le terrasser. Il se mit sur lui pour lui administrer des coups de poing, avant de lui serrer la gorge. Namory Doumbia, étouffé, ne parvint plus à bouger jusqu’à ce que la mort s’en suive. Il sera ainsi transporté au centre de santé de référence de Yanfolila, où son décès fut constaté. La Brigade de gendarmerie de Yanfolila saisie, le lendemain, mettra aux arrêts Abdoul Karim Sidibé, Karim Diallo, Satigui Diallo et Bakary Koné.

Au terme de l’enquête, Abdou Karim Sidibé fut inculpé pour » meurtre « , Karim Diallo et Satigui Sidibé furent inculpés pour » complicité de meurtre « , Bakary Koné fut inculpé pour » non-assistance à personne en péril « .

A la barre, l’accusé principal Abdoul Karim Sidibé reconnaîtra les faits à lui reprochés. Il expliquera qu’il a été provoqué par la victime, qui, sous l’emprise de l’alcool, a eu des mots désobligeants à l’égard de sa mère. Les débats permettront d’établir la culpabilité des nommés Abdoul Karim Sidibé, Kalilou Diallo dans le meurtre de Namory Doumbia.

Dans son réquisitoire, le parquet a soutenu que la responsabilité d’Abdoul Karim et deKalilou Diallo est constante dans le dossier, bien qu’ils essayent de nier l’évidence. Ainsi, il a requis de les retenir dans les liens de prévention suivant les dispositions du Code Pénal, jugeant trop facile d’accorder des circonstances atténuantes aux accusés au nom de la  » solidarité sociale « .

Quand aux avocats de la défense, ils ont exprimé leur regret à la famille de la victime. Avant de plaider pour des circonstances atténuantes en faveur des accusés.

La Cour, dans sa sagesse, a accepté la demande des avocats de la défense avant de condamner Abdoul Karim Sidibé, Kalilou Diallo à deux ans de prison ferme et d’acquitter Satigui Diallo. Quant à Bakary Koné, il écopera de trois ans d’emprisonnement par contumace et du paiement d’un million de FCFA d’amende.

O.BARRY

Source: l’Indépendant