dim. Nov 28th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Fin de la 2ème session ordinaire 2021 de la cour d’Assises de Bamako: 14 peines de réclusion à perpétuité, 25 acquittements, 1.210.000 F CFA d’amendes prononcées

Les travaux de la 2è session de la Cour d’Assises de Bamako ont pris fin, vendredi 1er octobre, à la Cour d’Appel de Bamako. La cérémonie de clôture était présidée par le représentant du 1er président de la Cour, Diakaridia Touré. Il était accompagné du procureur de la Cour d’Appel de Bamako, Idrissa A. Maïga et du représentant du Bâtonnier, Me Mahamadou Koné.

Dans le réquisitoire qu’il a prononcé à l’occasion, le procureur général, Idrissa A. Maïga, a relevé que dix peines de mort ont été prononcées, 14 peines de réclusion à perpétuité, 19 réclusions criminelles à temps, 13 condamnations à l’emprisonnement, 25 acquittements, 3 extinctions de l’action publique. Aussi, 1.210.000 F CFA d’amendes prononcées et 73.100.000 F CFA de dommages-intérêts.

A ses dires, une cour d’assises spéciale débutera ce lundi au cours de laquelle 40 affaires de terrorisme, complétées par 4 affaires de traite de personnes et 2 cas de blanchiment seront examinées. Ajoutant que la session permettra de donner plus de lisibilité et de visibilité à ces affaires. Puisqu’elles étaient englouties par les affaires ordinaires.  » Nous savons pouvoir compter sur la rigueur professionnelle habituelle des magistrats pour un examen minutieux et approfondie des affaires « , a-t-il requis. Avant d’évoquer l’apport inestimable des avocats dans la manifestation de la vérité au cours des différentes audiences.

O.BARRY

Source: l’Indépendant