dim. Oct 24th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Coup de filet du Commissariat du 10ème Arrondissement: Fin de cavale pour le faux magistrat Abdoulaye Traoré

Après s’être échappé des mains d’un élément du commissariat du 13ème Arrondissement courant mars 2021, Abdoulaye Traoré est à nouveau dans les filets de la police nationale. En effet, les hommes du commissaire Fanta Koné en charge du 10ème Arrondissement viennent de l’envoyer en prison pour escroquerie suite à un soit-transmis délivré par le Tribunal de la Commune VI. Il est inculpé pour avoir miroité un commerçant de plus de 7 millions de F CFA sur une histoire de livraison des tonnes de ciment à partir de l’usine  » Diamond Cement Mali ».

Selon une source policière, le faux magistrat Abdoulaye Traoré a noué une relation avec sa victime sous les initiales L. D, un commerçant à Sirakoro Méguetana. Tout est parti d’un contact dans ledit quartier. Ainsi, Abdoulaye Traoré informa L.D qu’il est magistrat de profession mais se trouve en congé de travail. C’est ainsi que les deux hommes sympathiseront à tel enseigne que le faux magistrat lui présenta une maison comme étant sa propriété. Plus tard, il proposa à L.D de lui vendre des tonnes de ciment à 75. 000 F CFA  via l’usine  » Diamond Cement Mali « . De ce fait, ils sont tombés d’accord sur la livraison de 260 tonnes de ciment. Ceci faisant, ils sont restés en contact téléphonique. C’est ainsi que le faux magistrat demanda des sommes d’argent à L.D pour les formalités à l’usine ainsi que d’autres frais y afférent jusqu’à la livraison du ciment à son lieu de commerce. La victime L.D s’exécutait à chaque demande de ce dernier en lui faisant des dépôts d’argent via des numéros. C’est ainsi qu’il s’est retrouvé jusqu’à hauteur de 7.398.000 F CFA d’envoi au faux magistrat en espérant toujours recevoir ces tonnes de ciment. Tout d’un coup, le faux magistrat coupa les ponts avec le commerçant et par finir, il lui dira qu’il est au Cameroun en mission. Ce dernier perdu se rendra à la maison qu’il lui a montrée comme étant son domicile à Sirakoro Méguetana. Il découvrira que cette propriété ne lui appartenait pas, mais il était en location avec sa deuxième femme. Désespéré, L. D porta plainte contre x au niveau du Commissariat du 10ème Arrondissement où le chef VP Lieutenant Sadio Bagayogo en charge du dossier a mis ses réseaux en branle pour mettre la main sur le faux magistrat dont-il ignorait la vraie identité. Au cours de l’enquête, des réquisitions ont été faites sur le numéro du faux magistrat récidiviste. Toutes choses ayant permis aux limiers de le localiser chez sa première femme à Souleymanebougou en Commune I du district. Cette descente de police a permis de retrouver une fausse carte de magistrat chez le faux magistrat qui menait une vie pacha.

Conduit dans les locaux du Commissariat du 10ème Arrondissement à Niamakoro, il sera identifié comme Abdoulaye Traoré, un employé de commerce. Ainsi, il a été mis à la disposition du Tribunal de la Commune VI, qui l’a placé sous mandat de dépôt pour  » escroquerie, faux et usage de faux et usurpation d’identité « .

O.BARRY

Source: l’Indépendant