dim. Nov 28th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Cour d’Assises spéciale de Bamako: Jugé pour  » appartenance à un groupe de combat et terrorisme … » Bassirou Ibrahim Larbi condamné à la réclusion à perpétuité et au paiement de 12 millions de FCFA d’amende

La Cour d’assises a retenu, la semaine dernière, l’accusé, dans les liens de l’accusation pour  » appartenance à un groupe de combat, détention d’arme et de munitions en relation avec une entreprise terroriste « .  Ce jeune homme de 27 ans a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité et au paiement de 12 millions de F CFA d’amende.

Selon les informations, c’est le 4 novembre 2019, après avoir été pris à partie par des individus armés, qu’un détachement de la force Barkhane entreprit une opération de reconnaissance de zone dans le secteur de Diaye où le groupe terroriste Etat islamique dans le Grand Sahara (EIGS) est très actif. Au cours de ladite opération, plusieurs individus, dont le nommé Boubakali Ahamadou Arouna, prirent la fuite en direction de la forêt de N’Tatakara, cercle de N’Tillit, dans la région de Gao. Dans sa fuite, ce dernier est capturé par les militaires de la Barkhane en possession d’un porte-chargeur contenant 4 chargeurs de kalachnikov, dont 3 garnis, un gilet de combat et trois livres religieux. Ainsi, il sera transféré dans la ville de Gao puis à Bamako où il a été mis à la disposition de la Brigade d’Investigations Spécialisées du Pôle judiciaire de lutte contre le Terrorisme et la Criminalité transnationale organisée aux fins d’enquête. Au terme de laquelle, Boubakali Ahamadou Arouna a été inculpé, le 28 novembre 2019, pour  » appartenance à un groupe de combat en relation avec une entreprise terrorisme  » ayant pour but de troubler gravement l’ordre public par la terreur, l’intimidation et la détention d’armes et de munitions de guerre.

Au cours de l’enquête préliminaire et devant le magistrat instructeur, il a argué avoir été interpellé vers 10 heures du matin, alors qu’il se trouvait près de son lieu de travail habituel. Il entendit un vacarme puis aperçut deux hélicoptères, qui volaient à basse altitude, et 4 véhicules militaires se dirigeant vers lui, qui finirent par l’épingler. Il reconnaîtra que les chargeurs et munitions trouvés par-devers lui appartenaient à Housseini Moussa, venu les déposer à ses côtés avant l’arrivée de la force Barkane.

Les explications livrées par l’accusé n’ont toutefois pas convaincu la Cour ainsi que le parquet. Ce dernier a requis de le maintenir dans les liens de l’accusation suivant les dispositions des articles 6.2, 6.4 et 13 de la loi N°2008-025 du 23 juillet 2008 portant répression du terrorisme au Mali.

La Cour a, dans sa sagesse, condamné Boubakali Ahamadou Arouna à la réclusion à perpétuité et au paiement de 12 millions de FCFA d’amende.

Oumar BARRY

Source: l’Indépendant