dim. Nov 28th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Cour d’Assises spéciale de Bamako: Jugé pour  » appartenance à un groupe de combat et acte de terrorisme » Abdoulaye Molodo Labaniere condamné à la réclusion criminelle à perpétuité

La Cour d’Assises Spéciale s’est penchée, hier, jeudi 21 octobre, sur l’affaire ministère public contre Abdoulaye Molodo Labaniere. L’accusé déclarant être membre du MSA, un groupe armé signataire de l’Accord d’Alger, n’a pu apporter une preuve le disculpant des faits à lui reprochés. Ainsi, le jury lui a infligé la réclusion criminelle à perpétuité et le paiement de 5 millions de FCFA d’amende.

Il résulte de l’information que dans la matinée du 9 avril 2020, aux environs de 6 heures, les éléments de la Force Barkhane en patrouille à In Délimane apercevaient le nommé Abdoulaye Moledo Labaniere califourchon avec Oumarou Guello, mineur, âgé de 14 ans sur une moto de marque  » Honda CB 1325 « . Ils avaient en leur possession une arme de marque Kalachnikov, type AK 47 et des munitions de guerre.

Après des échanges de tirs, ils furent capturés puis conduits par ladite force pour être soumis à un interrogatoire sommaire à l’issu duquel il a été découvert qu’ils appartenaient à un groupe de combat terroriste. Ainsi, Guello Oumarou, en raison de son âge mineur fut remis à la Direction Nationale de la Promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille (DNPEF) conformément aux textes ratifiés par le Mali tandis que son compagnon fut transféré à Bamako pour des besoins d’enquête.

Après l’enquête préliminaire diligentée par la Brigade d’Investigation Spécialisée, le Procureur en charge du Pôle Judiciaire Spécialisé ouvrit une information judiciaire contre Abdoulaye Moledo Labaniere pour des faits d’actes de  » terrorisme par appartenance à un groupe de combat, intentionnellement en relation avec une entreprise terroriste, recel de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, détention, port et transport d’armes et munitions « .

A la barre, l’accusé s’exprimant en peulh a souligné qu’il est membre du MSA. À la question du parquet s’il disposait d’une carte de cette organisation ou pourquoi cette dernière n’a pas revendiqué son appartenance après son interpellation. En réponse, l’accusé déclare avoir été trahi par ce mouvement signataire de l’accord pour la paix. Ainsi, il est revenu sur les circonstances de son arrestation en déclarant qu’il était allé chercher un élément nouveau qui venait de rallier leur rang. C’est au retour qu’il a été interpellé par la Force barkhane avec ce dernier. Aussi, la fouille de son téléphone a permis aux éléments de la force Barkhane de découvrir des images ainsi que des vidéos d’entraînement des groupes armés terroristes.

Pour le parquet, l’accusé est dans la dénégation totale. Ainsi, il a requis à la Cour de le retenir dans les liens de prévention de l’article 13 des dispositions de la loi portant répression du terrorisme dans la République du Mali.

La Cour, dans sa sagacité a retenu l’accusé dans les liens de prévention. Ainsi, il a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité et au paiement de 5 millions de F CFA.

Oumar BARRY

Source: l’Indépendant