dim. Déc 5th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Cour d’Assises spéciale de Bamako: Jugé pour  » acte de terrorisme par appartenance à un groupe de combat …  » Hamadoun Diallo acquitté

La Cour d’Assises Spéciale a rendu son arrêt, jeudi 21 octobre, sur l’affaire ministère public contre Hamadoun Diallo, jugé pour  » acte de terrorisme par appartenance à un groupe de combat, intentionnellement en relation avec une entreprise terroriste individuelle … « . L’accusé, ayant refusé les accusations à lui portées, de l’enquête préliminaire jusqu’à la barre, a été acquitté par le jury.

Selon les informations, le 5 avril 2020, une patrouille militaire baptisée  » SANIYA », dans le secteur de Batouma, a interpellé Hamadoun Diallo à côté de vivres  » appartenant à un groupe terroriste « . Interrogé, il a reconnu avoir su l’existence des vivres cachés par les terroristes. Mais n’a informé aucune autorité de leur existence. Il a reconnu également avoir collaboré avec les terroristes par le passé et a été ainsi conduit à la Brigade de Recherches de Sévaré pour enquête.

Après l’enquête préliminaire, le Procureur de la République, en charge du Pôle judiciaire Spécialisé, requit l’ouverture d’une information judiciaire contre lui pour  » appartenance à un groupe de combat, en relation avec une entreprise terroriste et complicité par aide et assistance « , suivant les dispositions des articles 6, 6.2 et 7 de la loi n°08- 025 du 23 juillet 2008 portant répression du terrorisme au Mali.

A la barre, les propos de l’accusé étaient traduits à l’aide d’un interprète en français. Il a nié les faits à lui reprochés devant le jury comme à l’enquête au niveau du juge d’instruction. Ajoutant qu’il a été interpellé à côté d’un vieux de leur localité qu’il appelait affectueusement son « oncle « , alors que ce dernier n’était pas un parent direct à lui. Avant d’ajouter que l’intéressé a été relâché plus tard par l’armée.

Dans son réquisitoire, le parquet a souligné qu’à l’étude du dossier, il pensait que les débats devant la Cour allaient l’édifier davantage sur la culpabilité de l’accusé. Ce ne fut pas le cas. Aussi, a-t-il demandé l’acquittement de l’accusé en l’absence de charge.

La défense, assurée par Me Ouologuem, a souligné à la Cour s’être entretenu avec son client en peul, qui lui a réitéré son innocence tout le long de la procédure. Ainsi, il ajoutera que le parquet lui a facilité sa plaidoirie d’autant que lui-même a estimé que dossier est vide. L’avocat commis d’office a plaidé également pour l’acquittement de Hamadoun Diallo.

La Cour, dans sa magnanimité, a accédé à la demande du parquet et de la défense. Ainsi, elle a ordonné l’acquittement de cet homme, âgé de 48 ans.

Oumar BARRY

Source: l’Indépendant