dim. Déc 5th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Cour d’Assises spéciale de Bamako: Jugé pour  » appartenance à un groupe de combat, détention, port et transport illégal d’armes de guerre « 

Ahma Mahamadou condamné à la réclusion criminelle à perpétuité et au paiement d’une amende de 10 millions de F CFA

La Cour d’Assises a condamné Ahma Mahamadou à la réclusion criminelle à la perpétuité pour « appartenance à un groupe de combat, détention, port et transport illégal d’armes de guerre et de munitions en relation avec une entreprise terrorisme ». Ce jeune homme de 20 ans a expliqué qu’il était à la recherche de ses troupeaux perdus lorsqu’il a été appréhendé en possession d’armes par la Barkhane.

l résulte de l’information, le 29 avril 2020, que les éléments de la Force Barkhane ont procédé à l’arrestation d’Ahma Mahamadou. Il était en compagnie d’un autre, du nom de Souibou Ousmane Dicko, qui a finalement été disculpé des faits à lui reprochés, faute de preuves au cours de l’instruction. En effet, Ahma Mahamadou était en possession d’effets militaires composés de Talkie-walkie, de chaussures, d’une arme de guerre de type de AK-47, de chargeurs et 178 cartouches.

Ce jeune a été mis à la disposition des autorités de la région de Gao, qui l’ont acheminé sur Bamako. Ainsi, il a été mis à la disposition de la Brigade d’investigations spécialisées qui diligentera une enquête préliminaire contre  lui, sur instruction du Procureur en charge du pôle judiciaire spécialisé. A l’issue de laquelle, il a été inculpé pour des faits  » d’appartenance à un groupe de combat, détention, port et transport illégal d’armes de guerre et de munitions en relation avec une entreprise terrorisme « .

Dans le box des accusés, il a souligné qu’il est membre du groupe d’autodéfense  » Ganda Izo « , bien qu’il n’ait pas pu apporter une preuve de cette appartenance tout au long de la procédure. Il a souligné qu’au moment de son arrestation, l’arme qu’il détenait est pour son père. Ajoutant qu’il était à la recherche de ses troupeaux volés par des inconnus.

Pour le ministère public, les entreprises terroristes vivent de la misère des populations, particulièrement des jeunes. A ses dires, l’accusé est dans la dénégation totale. Expliquant qu’un jeune terroriste reconnaît difficilement son appartenance à un groupe terroriste. Avant d’arguer qu’il détenait une arme et d’autres équipements reçus du groupe terroriste qui l’a recruté,  » l’accusé ici présent est bien un membre de groupe terroriste. L’arsenal de guerre dont il disposait avait pour rôle de combattre les militaires engagés auprès du Mali dans la lutte contre le terrorisme « , a-t-il dit en substance. Avant d’ajouter l’élément, légal, matériel ainsi qu’intentionnel est constant.  » Qu’il vous plaise de condamner l’accusé à la réclusion criminelle à perpétuité « .

La défense répliquera que l’instruction finale étant à la barre, le ministère public n’a pas pu apporter suffisamment de preuves contre son client. A ses dires, l’accusé a déclaré être membre de  »Ganda Izo » et d’une coordination signataire de l’Accord de paix issu du processus d’Alger. Avant de s’interroger pourquoi, l’instruction ne s’est pas étendue jusqu’au niveau du Camp de Lellehoye, dans le cercle d’Ansongo. L’avocat a ensuite prononcé le nom d’un certain Abdhramane Cissé qui, selon lui, pourrait appuyer ses propos. Avant de plaider des circonstances atténuantes pour son  client Ahma Mahamadou

A l’issue des débats, le jury a condamné l’accusé Ahma Mahamadou à  la réclusion criminelle à perpétuité et à 10 millions de F CFA d’amende.

Oumar BARRY

Source: l’Indépendant