dim. Déc 5th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Interdit de vendre à 300 FCFA la baguette du gros pain: L’union des boulangers du Mali a cessé de travailler depuis hier à minuit

Le gouvernement s’est opposé formellement, hier, lundi 1er novembre, à la vente du pain aux prix annoncés par l’Union des Boulangers du Mali, c’est-à-dire 150 FCFA pour le petit pain et 300 FCFA pour le gros pain. En réaction, celle-ci a invité ses membres à cesser toute activité de production, à compter d’hier soir, à minuit.

C’est désormais le bras de fer entre le ministère de l’Industrie et du Commerce et l’Union des Boulangers du Mali autour de la hausse des prix de vente du pain aux consommateurs. En effet, c’était hier lundi que ces professionnels de la filière pain avaient projeté d’entamer l’application de nouveaux prix de vente du pain, en passant de 125 FCFA à 150 pour le petit pain de 150 grammes, et de 250 à 300 FCFA pour la baguette de 300 grammes.

Aussitôt, le ministère de l’Industrie et du commerce s’était opposé à cette décision unilatérale des boulangers et avait projeté de sévir contre les contrevents. Selon le représentant  de l’Union des Boulangers du Mali, Ahmed Dembélé, leurs membres ont été empêchés de travailler, hier lundi, par les services techniques de l’Etat. Une réunion entre les deux parties s’est tenue autour de la problématique. Cependant,  notre interlocuteur nous dira que celle-ci n’a pas permis d’arrondir les angles.

Le département est resté campé sur sa position de s’opposer catégoriquement à toute hausse des prix. Il reste lié à l’accord du 30 mars 2021 signé avec le Cadre de concertation de la filière pain, fixant les prix à 125 et 250 FCFA les baguettes. Il a contraint l’Union à produire un autre communiqué pour dire que les prix du pain restent inchangés. Toute chose que l’union s’est acquitté, mais en décidant d’aller à une nouvelle phase de leur mouvement. Celle d’arrêter de travailler.

 » Face à l’impossibilité de travailler, nous avons décidé de ne plus travailler, à compter de ce soir, minuit (hier soir). Nous ne savons pas encore le temps que cela va prendre « , a déclaré Ahmed Dembélé. Qui regrette le fait que le département, qui dit rester rattaché à l’accord de mars dernier, ne dit rien sur le prix de la farine qui, selon le même accord, ne devrait pas dépasser les 20.000 FCFA, le sac de farine.

YC

Source: l’Indépendant