dim. Déc 5th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Insécurité sur  l’axe Sévaré-Gao : au moins 5 bus braqués le mardi dernier

Les faits se sont produits, le mardi 9 novembre dernier, aux environs de 6 heures du matin sur l’axe Sévaré-Gao, sur la route nationale 16. Des bandits armés non identifiés circulant sur des motos ont immobilisé cinq bus de différentes compagnies de transport. Sur les centaines de passagers, aucun n’a réussi à s’échapper. Chacun a été soigneusement fouillé. Comme butin, les assaillants ont emporté d’importantes sommes d’argent ainsi que des biens appartenant aux passagers. C’est vrai que l’identité des assaillants restent à déterminer, toujours est-il que cet axe routier fait partie des plus dangereux dans le pays.

De plus, il y a bien longtemps que les véhicules de transport ne sont plus escortés par des militaires qui se plaignent souvent de leur traitement au cours des patrouilles de sécurisation. Parfois, des bus voulant éviter des risques peuvent attendre des dizaines de jours à Hombori en attendant une éventuelle escorte.

Outre les braquages, ceux qui empruntent cet axe routier doivent aussi faire face à des risques d’attaques à l’engin explosif improvisé (EEI). Parmi les facteurs qui favorisent ce type d’attaque figure en bonne place l’état de dégradation avancée de cet axe routier. A plusieurs reprises, les gouvernements précédents avaient annoncé que les financements pour la reconstruction de cette route ont été mobilisés, mais jusqu’ici rien de concret n’a encore été posé comme acte.

Massiré DIOP

Source: l’Indépendant