dim. Déc 5th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Banditisme au sein de l’auto gare de Sogoniko: Le Commissaire Mounkoro engage des actions de prévention en comptant sur la collaboration de la population

En vue de lutter contre le banditisme en Commune VI du district de Bamako, le commissariat du 7è Arrondissement a organisé, hier jeudi, une journée de sensibilisation sur la nécessité de lutter contre ce fléau au sein de la gare routière de Sogoniko et alentours. Cette cérémonie a été relevée par la participation des chefs de quartiers, des syndicats de transporteurs, des apprentis et des responsables de la Police.

Dans le cadre de sa mission régalienne de veiller sur la quiétude des populations, le commissariat du 7è Arrondissement multiplie les actions auprès des populations. Dans ce cadre, il vient d’organiser une journée de sensibilisation au sein de l’auto gare de Sogoniko, considérée comme un endroit à  » risques «  par les policiers du commissariat. Il s’agissait au cours de cette rencontre avec les autorités coutumières, religieuses, les responsables de syndicats et les apprentis d’échanger sur la  » nécessite de lutter contre le banditisme au sein de l’auto gare de Sogoniko et alentours « .Selon le commissaire divisionnaire en charge du 7è Arrondissement, Mamadou Mounkoro, après plusieurs constats, Il est important de comprendre qu’il y a des points chauds dans la commune, situés entre l’auto gare, le carrefour de Magnambougou et la Tour d’Afrique

A l’en croire, le choix de l’auto gare vise à  » comprendre les raisons du banditisme afin de se rapprocher de la population et d’aider à lutter contre ce fléau. Cette action s’inscrit dans le cadre des actions de prévention de la police administrative, qui vient en complément de la police judicaire « , a-t-il éclairé.

Pour la représentante pays du projet  »IMRAP Interpeace », Kadiatou Keïta, cette initiative de la police du 7è arrondissement entre en droite ligne des objectifs visés par son projet, qui sont de  » contribuer à ramener la paix au Mali, en faisant recours aux instruments du dialogue « . Elle a estimé que la police, à elle seule, ne peut pas bien faire son travail sans l’accompagnement des populations, d’où l’intérêt pour elle et son projet de s’associer à cette initiative « salutaire ».

Aux dires du responsable du syndicat des transporteurs de Sogoniko, Siaka Diakité, cette action vient à point nommé, car elle permettra aux populations de savoir que la police n’est pas leur  » ennemie  » mais des agents qui sont là pour veiller à leur sécurité, avec leur accompagnement.

Après cette cérémonie, il s’est engagé à porter le message auprès des autres syndicats et acteurs de la gare routière afin que chacun, à son niveau, puisse contribuer à aider la police à mener à bien sa mission de sécurisation des personnes et de leurs biens.

La cérémonie, à laquelle ont également participé le Directeur régional de la police et des responsables des sapeurs-pompiers, a pris fin par des présentations et échanges entre policiers et populations.

Awa DOUMBIA

Source: l’Indépendant