dim. Nov 28th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Pour assassinat de son époux Silamaka Sacko Namissa Diawara épinglée par les limiers du 17ème Arrondissement

Selon une source policière, Namissa Diawara profita du sommeil de son époux, dans la nuit du 7 août dernier, à Nafadji, en Commune I, pour lui assener violemment un coup de hache sur la tête. Le pauvre Silamaka Sacko tentera de se relever mais retomba, assommé par le coup reçu. Namissa Diawara acheva son forfait en lui administrant un autre coup. Poursuivant son œuvre diabolique, la mauvaise épouse dénicha une couverture en plastique puis s’affaira à dépecer le corps en trois parties pour les envelopper dans des sacs vides. Elle transporta ensuite le corps de son mari jusqu’à Daoudabougou, en Commune V du District de Bamako, où elle balancera les sacs dans une rivière.

Alors que les parents et collaborateurs de la victime, intrigués par sa disparition, se sont mis à sa recherche, l’épouse, elle, se murait dans les réponses évasives. Après une déclaration de disparition au 17è Arrondissement, le Commissaire Divisionnaire, Seydou Coulibaly a immédiatement ouvert une enquête pour élucider cette affaire. Sans perdre de temps, une équipe d’enquêteurs, sous la conduite du Commissaire adjoint de Police, Adama Kita Diallo, assisté du Commissaire-stagiaire, Aïssata Soumountera a été constituée. Après avoir mis en alerte le réseau d’information, le 8 novembre dernier, les investigations ont permis d’alpaguer l’épouse de Silamakan Sacko pour homicide de son époux.

Conduite au Commissariat et interrogée sommairement, elle passa aux aveux, avant de conduire les enquêteurs au bord de la rivière où elle a froidement jeté le corps de son époux. Présentée au Parquet de la Commune I du District de Bamako aux fins de droit, après la clôture de l’enquête, Namissa Diawara a été inculpée d’  » assassinat  » et placée sous Mandat de Dépôt.