jeu. Jan 20th, 2022

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Mes vœux de nouvel an 2022 aux maliens 

Mes chers compatriotes,

A l’occasion du nouvel an, il m’est particulièrement agréable de m’adresser à vous pour vous souhaiter une bonne et heureuse année 2022.

L’année 2021 écoulée, à l’instar de ces dernières années, a particulièrement été éprouvante pour notre pays. L’insécurité, les attaques meurtrières, les tueries de masses, les exactions n’ont connu aucun répit. C’est le lieu pour moi de m’incliner devant la mémoire de toutes les victimes civiles et militaires, aussi bien maliennes qu’étrangères et de prier pour le repos de leur âme. Je souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Mes pensées vont également aux nombreux déplacés, réfugiés, veuves et orphelins du fait de ce douloureux conflit.

Les conséquences de cette crise, au-delà des aspects sécuritaires, ont ébranlé les maliens dans leur conviction que le légendaire vivre ensemble était un acquis entre toutes les communautés de toutes les régions du Mali. Depuis le 18 août 2020, des fils de ce pays ont pris leur responsabilité pour conduire une transition. Ce régime d’exception s’est fixé comme cap de refonder l’Etat du Mali en combattant la corruption, le détournement des deniers publics, la mal gouvernance et le terrorisme. Mon Parti ADP – MALIBA et ma modeste personne avons apporté notre soutien à cette transition dès le début.

Mes chers compatriotes, notre pays a besoin de tous ses fils pour triompher de cette grave crise. Le Mali qui tangue mais qui ne chavirera jamais peut réussir à surmonter cette phase difficile de son histoire.

Oui, nous sommes un peuple fier et débout avec une riche histoire et une grande culture. Pour résoudre cette crise, il nous faut nous rassembler de la manière la plus inclusive possible. Nous devons surmonter nos antagonismes, mettre de côté nos querelles politiciennes, sortir de nos postures personnelles et mettre en avant que le Mali et l’intérêt supérieur de la nation.

Pour ma part, je n’ai cessé de proposer des solutions et je ne m’en lasserais jamais. Il s’agissait entre autres : la mise en valeur de nos légitimités traditionnelles avec l’ouverture d’un grand forum de dialogue où tous les fils du pays qui ont pris les armes viendront parler de leurs griefs ; j’ai également appelé à la création d’une souscription nationale où chaque fils de ce pays pourra donner ce qu’il peut. Cette souscription va nous permettre d’équiper notre armée et de financer nos programmes d’investissement pour un développement durable de notre pays.

Dans ma quête de paix sociale pour mon pays, j’ai aussi entrepris des démarches auprès du Syndicat des Enseignants pour les amener au dialogue avec les autorités afin de sauver l’année scolaire écoulée.

Aucun sacrifice n’étant de trop pour notre cher Mali, je me suis investi, à travers ma Fondation MALIBA, durant toute l’année 2021 et comme les autres années, à soulager nos populations. Ainsi, 133 forages d’eau ont été réalisés. Un ambitieux programme de reboisement de 61 000 arbres est en cours d’exécution pour la 61ème année du Mali. Nous avons également fourni des moulins à de nombreuses femmes rurales vivant dans la précarité. Courant 2021, plus de 1000 femmes ont été formées par ma Fondation Maliba à la fabrication et à la commercialisation du savon et d’autres produits d’entretiens. Elles ont bénéficié de kits de production leurs permettant de commencer une activité génératrice de revenus. De même, du matériel scolaire a été offert aux élèves ainsi que des bourses d’études. Nous avons accompagné des jeunes à mettre en place des unités industrielles de production de pavés. Cela a le triple avantage de créer des emplois, de rendre nos villes plus belles avec des pavés construits sur la base des ordures recyclées. Nous réalisons ainsi une économie circulaire où rien ne se perd et tout se transforme.

Mes chers compatriotes,

L’heure n’est plus à la bipolarisation, le Monde est multipolaire. Le Mali est à la croisée des chemins, sans renier nos liens de coopération avec la France, il est temps pour nous de diversifier nos alliances et notre coopération militaire en établissant des accords de défense avec plusieurs pays. On doit le faire en toute souveraineté. Cette coopération diversifiée nous permettra de consolider notre outil de défense, de bien former nos soldats auxquels je réaffirme ici un soutien sans failles.

Le Mali doit reprendre toute sa place dans le concert des nations dans le strict respect de notre souveraineté nationale, tout en étant compatible avec l’Union Africaine, la CEDEAO et l’UEMOA parce que nous en sommes membre fondateur et nous avons contribué à leur développement. Ce que nous demandons à ces organisations, c’est de tenir compte de notre spécificité de pays sahélien, enclavé, en guerre et secoué par une crise multidimensionnelle depuis bientôt dix ans.

Mes chers compatriotes,

Ce nouvel an 2022 intervient au sortir de notre pays des Assises Nationales de la Refondation auxquelles ADP MALIBA a pris part comme dans tous les dialogues inter maliens depuis la création du parti. Pour ma part, au cours de ces assises, j’ai eu à faire des propositions pour que le Mali puisse avoir des revenus plus sûrs de l’exploitation minière pour financer son développement durable et se positionner dans la transition énergétique qui s’impose à tous en ce 21ème siècle.

Le Mali ne doit pas rester en marge de cette importante mutation surtout que la prochaine conférence pour le climat COP27 aura lieu en Afrique cette année 2022, précisément en Egypte.

Notre pays a un potentiel énorme de production d’hydrogène. Le Mali peut être la première économie décarbonée du continent et, par là même, aider les pays industrialisés à atteindre leur objectif de neutralité carbone avec nos futures exportations d’hydrogène. Cela mettra le Mali au cœur des enjeux de la transition énergétique.

Chers Maliens, cela fait 02 ans que la pandémie à coronavirus Covid-19 ébranle l’humanité entière et le Mali n’est pas épargné. A travers ce message j’appelle tous les maliens à respecter les mesures sanitaires édictées par nos autorités.

Mes chers compatriotes, ce pays est notre bien commun qui nous a été légué par nos valeureux ancêtres. C’est à nous de prendre soin du Mali, de le développer, d’en faire un pays paisible où il fait bon vivre et le laisser comme tel en héritage aux générations futures.

Bonne et heureuse année 2022 !

Vive le Mali !

Qu’Allah bénisse le Mali.

* Président d’Honneur de l’ADP – MALIBA