jeu. Jan 20th, 2022

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Commissariat du 9ème Arrondissement de Bamako: Trois présumés voleurs de bœufs épinglés par les hommes du Divisionnaire Santigui Kamissoko

Les éléments du Commissariat du 9ème Arrondissement viennent de mettre le grappin sur trois prétendus bergers, qui suivaient une trentaine de bœufs en direction de Bamako. Le trio de malfrat disposant des cartes d’identité des mouvements d’auto-défense ont mis à la disposition du Tribunal de la Commune IV.

C’est grâce au professionnalisme des agents de police que le trio de jeune homme a été mis aux arrêts. Les faits se sont déroulés dans la nuit du 30 au 31 décembre 2021, aux environs de 2 heures du matin où une trentaine de bœufs ont été interceptés au niveau du poste de Sébénicoro par les limiers. Auparavant, les policiers étaient filature sur le coup parce que l’itinéraire des bovins était suspect. Car, les troupeaux quittent la ville Bamako pour la Commune du Mandé aussi ils partent à l’abattoir de Kanadjiguila pour exécuter. Alors, les trois faux bergers furent cueillis par les limiers où ils seront conduits dans les locaux du Commissariat du 9ème Arrondissement. Au cours de leur interrogatoire, le trio passera aux aveux en déclarant que les bœufs appartenaient à un haut gradé de l’armée. Ce dernier se présentera plus tard au Commissariat et nia les allégations à lui reprochés. C’est ainsi que le Parquet du Tribunal de la Commune IV a été informé de l’affaire s’en est suivi d’un communiqué à l’endroit de la population du Mandé portant disparition des bœufs. Alors, plusieurs victimes de vols de bœufs se manifestèrent dont la plupart sont de Nougani, une localité située à 5 km de Kouremémalé et de Benkadi dans le cercle Kankaba.

A cet effet, un maire de la localité décida d’accompagner Fousseyni Camara et Fodé Keïta à Bamako, qui était victime de vol de troupeaux dans leur localité. Ceux-ci ont ainsi décliné la marque exacte et le nombre de têtes de bœuf concernées.

Les présumés suspects munis de cartes d’identité militaire ont été mis à la disposition du Parquet du Tribunal de grande instance de la Commune IV aux fins de droit.

O.BARRY

Source: l’Indépendant