UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Incendie au marché de bétail  de Faladié: 102 ménages touchés, l’Association  »Djikiya So » vole au secours des enfants et femmes

Un incendie s’est produit, lundi 21 février, au Garabal de Faladié, en Commune VI du district de Bamako, faisant d’importants dégâts matériels. Ainsi, le ministre Délégué, chargé de l’Action humanitaire, de la Solidarité, des Réfugiés et des Déplacés, Oumarou Diarra et son homologue de la Santé et du Développement Social, Diéminatou Sangaré, se sont rendus sur les lieux pour constater de visu les faits.

Les causes réelles de cet incendie ne sont pas totalement élucidées, à en croire une source sur place. Toujours est-il que les services de la Protection Civile ont été au four et au moulin, ce qui a permis d’éteindre définitivement le feu, aux environs de 4 heures du matin du 22 février.  » Plusieurs animaux ont trouvé la mort « , nous a confié un sapeur-pompier. Sur le site, dans l’après-midi du mardi 22 février, les victimes étaient en train de fouiller dans les décombres. Un bulldozer s’activait aussi sur les lieux pour dégager un passage, tandis que des déplacés défaisaient leur habitat en tôle et paille aux alentours de la ligne de haute tension électrique d’Energie du Mali (EDM-SA).

Interrogée par nos soins sur le site, Mme Maïga Mariam Niangaly, de la Direction du Développement Social, a indiqué que 102 ménages ont été touchés. Les dégâts concernent les vivres et non vivres. A ses dires, les ministres Diéminatou Sangaré et Oumarou Diarra vont réunir les ONG et acteurs humanitaires pour évaluer, dans quelle mesure, ils pourront assister les victimes de l’incendie ainsi que les déplacés sur le site.

Cependant, les membres de l’Association  »Djikiya So » pour les Enfants et Femmes étaient en train d’offrir des consultations gratuites, suivies de don de médicaments aux enfants et femmes, au centre Samu-social sur le site. La présidente de Djikiya So, Mariam Kéita, a indiqué que, dès l’annonce de l’incendie, ils se sont également précipités sur les lieux,  » nous avons organisé une consultation gratuite et un don de médicaments, d’habits et de couvertures », a-t-elle indiqué. Et d’ajouter que l’association  »Djikiya So », depuis sa création, en 2017, s’est résolument engagée dans l’humanitaire, en assistant les déplacés de Bamako et de Ségou. Avant d’inviter sur place les autorités ainsi que les humanitaires à une solidarité agissante pour une prise en charge adéquate des victimes.

De son côté, le responsable des déplacés du site du « Garabal » de Faladié, Hama Diallo, a déploré ce deuxième incendie survenu sur le site, en l’espace de deux ans. Il a informé qu’en plus des dégâts matériels, deux enfants, portés disparus, lundi, ont été retrouvés sains et saufs. Du coup, il a salué la mobilisation de l’Association  »Djikiya So », notamment, les actions effectuées à leur endroit.

Oumar BARRY

Source: L’Indépendant

Copyright © L'indépendant 2020 | Newsphere by AF themes.