UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Exclusion du président de l’ASSEP, Bassidiki Touré, de la HAC : les organisations professionnelles  et de la Communication dénoncent

Les présidents des différentes organisations faitières de la presse ont organisé, hier, jeudi, une réunion à la Maison de la Presse. Objectif : examiner le décret N°2021-0958 du 31 décembre 2021 portant nomination des membres de la Haute Autorité de la Communication (HAC).

Dans un communiqué rendu public, les faitières (GPAC, ASSEP, URTEL, UNAJOM, GPPE, APPEM, CDP, RMJLCP, RJPRODH) portent  à l’attention de l’opinion nationale et internationale leurs réserves et incompréhensions sur l’absence de Bassidiki Touré, président de l’Association des Éditeurs de Presse (ASSEP), élu au même titre que Béchiry Diop et Mme Ramata Dia. Ainsi, elle rappelle que Bassidiki Touré est un citoyen malien, qui jouit de ses droits civiques, reconnus par les autorités compétentes en la matière.

C’est pourquoi les organisations professionnelles de la Presse et de la Communication,  » demandent au Gouvernement la relecture du décret cité pour prendre en compte les résultats du vote du 24 novembre 2021, conformément au Procès-verbal du Constat d’Huissier, établi et validé « , précise le document. Elles souhaitent ainsi une suite favorable à leur demande et se réservent le droit d’utiliser les moyens de droit prévus dans les textes de la République du Mali.

 

Copyright © L'indépendant 2020 | Newsphere by AF themes.