UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Mali-Niger : 149 migrants de «retour volontaire» à Bamako

Le Ministre des Maliens Établis à l’Extérieur et de l’Intégration Africaine, Alhamdou Ag Ilyène, a procédé, vendredi 4 mars dernier, à l’accueil des migrants volontaires du Niger à l’aéroport international Président Modibo Keita. Il était accompagné pour la circonstance de son chef de Cabinet Mohamed Ag Albachar et les membres de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM).

Ils sont au total 149 compatriotes a regagné le pays en provenance d’Agadez (Niger). Il s’agit de 145 hommes, 2 femmes et 2 mineurs. A cette occasion, le ministre, Alhamdou Ag Ilyène, a souligné l’engagement des plus autorités d’assister les compatriotes où qu’ils se trouvent à travers le monde. Il a expliqué que ce vol est le troisième d’une série de onze, qui permettra à près de 1.600 maliens (Lybie, Algérie, Niger) de regagner le pays. Précisant qu’ils seront pris en charge par les agents du département ainsi que ses partenaires.  » Je voudrais dire à tous les Maliens qui sont dans des détresses de rester en contact permanent avec le département à travers les différentes missions diplomatique et consulaire afin que nous puissions les assister, les protéger et en cas de besoin les aider à revenir dans les conditions humainement acceptables « , a-t-il dit.

Outre cette assurance donnée par le ministre Alhamdou Ag Ilyène, il a évoqué  que les migrants de retour volontaires seront aidés dans la réalisation de leur projet avec l’appui de l’UE et l’OIM.

En outre, Souleymane Traoré, un migrant qui faisait des va-et-viens entre l’Algérie et le Niger, a déclaré qu’ils étaient dans les conditions peu acceptables à Agadez. Evoquant la surpopulation sur le site. Toutefois, il a tenu a exprimé ses remerciements à l’ensemble des autorités ainsi que l’OIM pour la bonne organisation de leur retour en famille.  » Je faisais la coiffure dans ces pays. Pour l’heure, je ne pourrais pas dévoiler mon projet pour le moment « , a-t-il fait remarquer.

Oumar BARRY

Source: l’Indépendant

 

Copyright © L'indépendant 2020 | Newsphere by AF themes.