UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Gestion de la Commune Rurale de Pelengana : Le BVG décèle des irrégularités financières s’élevant à 5.767.435 FCFA

Le Bureau du Vérificateur Général (BVG) vient de rendre public son rapport sur la gestion de la Commune rurale de Pélengana, au titre des exercices 2018, 2019, 2020 et 2021 (1er semestre). Celui-ci a révélé des irrégularités financières de l’ordre de plus de 5,7 millions de FCFA.

Cette vérification financière avait pour objet la gestion de la Commune Rurale de Pélengana, au titre des exercices 2018, 2019, 2020 et 2021 (1ersemestre). Celle-ci afin de s’assurer de la régularité et de la sincérité des opérations de recettes et de dépenses. Les travaux de vérification ont porté sur la mobilisation des recettes et leur reversement, l’exécution des dépenses, la gouvernance administrative, la gestion domaniale et foncière, l’état civil, les procédures de passation des marchés publics, la tenue de la comptabilité-matières. Elle a révélé de nombreux dysfonctionnements internes ainsi que des irrégularités financières.

En effet, un protocole d’accord a été signé, le 14 juillet 2020, entre le Vérificateur Général et le Coordinateur du PDREAS, afin de conduire des missions de vérification financière et de conformité dans 102 Communes bénéficiaires de l’appui financier du projet, dont la liste a été fixée suivant la Décision n°2019-000511/MATD-SG, en date du 05 décembre 2019, du ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation. La Commune Rurale de Pelengana fait partie des bénéficiaires de l’aide du PDREAS.

La mission de vérification a permis de constater des Irrégularités financières face auxquelles, le Vérificateur Général a dénoncé au Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de la Commune III du district de Bamako chargé du Pôle économique et financier, des irrégularités financières s’élevant à 5.767.435 FCFA. Celles-ci sont relatives au non reversement de redevances de mariage pour un montant de 1.771.500 FCFA ; au non recouvrement de redevances d’équipements marchands pour un montant de 1.435.000 FCFA ; au non recouvrement des frais d’édilité pour un montant de 2.560.935 FCFA et à l’attribution irrégulière de parcelles de terrains à usage d’habitation à des conseillers communaux et au Secrétaire Général de la commune.

Il faut souligner que le BVG a aussi constaté des irrégularités administratives. Pour y remédier, il a recommandé au Préfet du Cercle de Ségou d’adresser une lettre de cadrage préalable à l’élaboration du budget de la Commune rurale. Au Maire de Pelengana de solliciter, des autorités compétentes, la nomination du comptable-matières, conformément aux textes en vigueur, de veiller à la tenue de l’ensemble des documents de la comptabilité-matières et au respect des formes et conditions d’attribution des parcelles de terrains à usage d’habitation, conformément aux textes en vigueur. Au Comptable-matières de tenir l’ensemble des documents de la comptabilité-matières et aux Régisseurs de recettes et d’avances de constituer leur cautionnement.

YC

Source: L’Indépendant

Copyright © L'indépendant 2020 | Newsphere by AF themes.