UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Embargo sur le Mali: Une femme lance un cri du cœur à Macky Sall depuis la Kaaba

Pendant que le président Macky Sall accomplissait le rite de l’Omra autour de la Kaaba, à la Mecque, un groupe de femmes a tenté d’approcher le Chef d’Etat sénégalais en plaidant pour la levée des sanctions de la CEDEAO contre le Mali.
L’image à fait le tour des réseaux sociaux, hier. Dans la vidéo, on aperçoit le président Macky Sall tout de blanc vêtu, portant un masque anticovid, marchant au milieu d’un cordon de sécurité, et un groupe de femme qui tente de l’approcher.
Ne pouvant pas atteindre le président sénégalais, protégé par le cordon de sécurité, une Dame n’a pas hésité à donner de la voix pour interpeller Macky Sall au sujet de l’embargo de la CEDEAO qui pèse sur la Mali depuis plus de trois mois.
 » Il faut enlever l’embargo sur le Mali. On a faim ! On a soif ! Vous avez prié, enlevez l’embargo sur le Mali, s’il vous plaît ! à cause de Dieu ! « , supplie la femme.
 » Que Dieu vous protège ! Enlevez l’embargo sur le Mali. C’est une demande forte dans la Kaaba. Il faut nous répondre Monsieur le président ! Il faut nous répondre « , insiste-t-elle, au milieu d’autres femmes, dont certaines s’exprimaient en Bambara.
Le président sénégalais, en signe de considération, se tourne vers elles et répond à l’interpellation avec un  » Insha’Allah  » (si Dieu le veut, en Arabe).
De par son poste de président en exercice de l’Union Africaine, voix autorisée et respectée au sein de la CEDEAO, et président d’un pays frère et ami du Mali, Macky Sall est un acteur majeur dans le bras de fer qui oppose la Transition malienne à la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Son implication pourrait rapprocher les positions afin de parvenir à un chronogramme consensuel pour une sortie de crise tant attendue. Ces femmes pourront-elles réussir là où plusieurs médiations diplomatiques piétinent encore? En tout cas, elles auront eu le mérite d’avoir essayé.

Moussa Bilaly Sidibé

Source: L’Indépendant

Copyright © L'indépendant 2020 | Newsphere by AF themes.