UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

CSCOM de Baco-Djicoroni : les agents sont à trois mois sans salaire

Les personnels du Centre de Santé Communautaire (CSCOM) de Baco-Djicoroni vivent des moments difficiles à cause du non-paiement d’arriérés de salaire de trois mois en plus de celui du mois de Ramadan. Le collectif des travailleurs du CSCOM de Baco-djicoroni avait prévu une grève du 3 au 5 mai prochain, mais ce mot d’ordre de grève a été repoussé grâce à la médiation du chef de quartier et de quelques personnalités, ayant pris part, hier mardi 3 mai, à la réunion des personnels du Centre de Santé Communautaire.
Selon nos informations, cet arrêt de travail est consécutif aux arriérés de 4 mois de salaire pour près de 9 personnes, dont le médecin, l’infirmier, le laborantin, la sage-femme. La majorité de ce personnel du CSCOM de Baco-djicoroni fonctionne sur le fonds des Associations de Santé Communautaire (ASACO), qui peine à le mettre dans ses droits. Ces travailleurs ne sont pas inscrits à l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO) ainsi qu’à l’INPS.

Copyright © L'indépendant 2020 | Newsphere by AF themes.