UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Hôpital Fousseyni Daou de Kayes: Faute de lits, les femmes accouchent à même le sol

La salle d’accouchement de l’Hôpital Fousseyni Daou de Kayes manque de lits d’accouchement. Ainsi, les agents font accoucher les femmes sur le sol.
La maternité de l’Hôpital Fousseyni Daou est l’un des services les plus fréquentés, en raison du taux de natalité assez élevé et des qualités du personnel soignant. Mais, ces derniers temps, l’état défaillant de la salle d’accouchement est de plus en plus mis en cause. Hôpital régional de référence, il manque cruellement de lits d’accouchement et les femmes se retrouvent à même le sol pour faire leur  » travail.  » Une pratique qui est devenue récurrente au sein de cet établissement hospitalier.
Ce samedi 28 mai, certaines femmes, venues pour accoucher, ont été obligées de faire  » leur travail  » à même le sol, faute de lits. Et cela s’est produit alors qu’une mission ministérielle séjourne dans la Cité des rails. Cette mission a d’ailleurs déploré l’existence de telles pratiques, deshumanisantes pour les femmes et susceptibles de discréditer ce service public.
Pour rappel, depuis le 17 mai, un bras de fer oppose l’administration de l’hôpital et le syndicat, qui avait dénoncé dans un mémorandum  » l’état de mort apparent de l’Hôpital Fousseyni Daou de Kayes  » Dans cette même lettre, le syndicat pointait du doigt  » la gestion autocratique et opaque des ressources de l’hôpital, le refus de la Direction de faire les présentations trimestrielles des recettes et dépenses  » et autres manquements liés à l’utilisation des matériels de travail.
Suite à ce mémorandum, le Gouverneur de la région, le Colonel Moussa Soumaré, a reçu, ce jeudi, l’administration, le conseil régional, le syndicat et les responsables de la société civile de Kayes pour parler des problèmes de l’hôpital public. A l’issue de cette rencontre, des recommandations ont été prises pour pallier les difficultés que rencontre le personnel de la structure.

Oumar Bagayogo, correspondant à Kayes

Source: L’Indépendant

Copyright © L'indépendant 2020 | Newsphere by AF themes.