ven. Juin 24th, 2022

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Première édition de la Nuit de L’U.J.R.M: Le journal L’Indépendant désigné meilleur organe de Presse Ecrite au Mali

La Nuit de L’U.J.R.M, édition 2022, organisée par l’Union des Journalistes Reporters du Mali (U.J.R.M), a vécu, Samedi 18 juin, à l’Hôtel de l’Amitié. Cette activité consistait notamment à récompenser les meilleurs patrons de presse pour l’amélioration des conditions de vie et de travail de leurs collaborateurs journalistes. A cette occasion, le journal L’Indépendant a été désigné meilleur organe dans la catégorie Presse Ecrite.

Le quotidien d’informations générales  » L’Indépendant  » est, depuis des années, à l’avant-garde de la recherche de l’information au sein de la presse écrite au Mali. La distinction de l’UJRM est une juste récompense de cet engagement. L’Indépendant a été distingué non seulement pour la qualité de l’information fournie mais aussi pour avoir amélioré les conditions de vie et de travail de ses journalistes. En effet, les journalistes de L’Indépendant sont liés à leur employeur par un contrat de travail, un salaire garanti et bancarisé. Ils bénéficient aussi de la sécurité sociale : inscription à l’INPS, à l’AMO. Une telle organisation professionnelle et sociale, dans le monde de la presse, en général et, en particulier, celui de la presse écrite, est plutôt rare. D’où le choix très justifié des membres de l’UJRM, qui œuvrent d’arrache-pied contre la précarité des journalistes maliens.

A l’occasion de cette soirée, le président de la Maison de la Presse, Bandiougou Danté a apprécié cette initiative de l’UJRM, susceptible de porter haut le flambeau du changement. Il a ainsi demandé aux autorités de s’assumer pour imposer le changement.  Avant de plaider pour l’adoption de nouveaux textes en faveur de la Presse.  » Aucune refondation de la presse n’est possible sans l’adoption des nouveaux textes « , a-t-il insisté.

Pour sa part, le ministre de la Communication, de l’Economie Numérique et de la Modernisation de l’Administration, Me Harouna Toureh, qui a présidé l’événement, a salué à sa juste valeur cette initiative des jeunes reporters.  Il affirmera que la refondation de la presse malienne fait partie intégrante des priorités des autorités de la transition.  » Nous sommes dans une phase de la refondation de tous les secteurs de l’Etat et la presse ne fera pas exception « , a-t-il soutenu. Tout en rappelant que les hommes de médias ont une grande responsabilité dans la stabilisation du pays.

De son côté, le président de l’UJRM, Boubacar Kanouté de regretter  qu’:  » ils ne sont pas nombreux ces patrons de presse qui ont l’esprit entrepreneurial, qui mettent dans le minimum de conditions, comme cela se doit, ces valeureux hommes de média,  qui se sacrifient jour et nuit pour apporter du contenu dans nos papiers, nos radio et nos télévisions ». A l’en croire, les journalistes reporters sont sur le terrain, sous la pluie, le soleil pour collecter, traiter et mettre l’information à la disposition de la rédaction. Sans ce noyau central, relève-t-il, le journalisme meurt. Pourtant, ajoute-t-il, sous vos yeux, les reporters meurent de faim, de maladie.  » Sous l’œil victime de ces patrons de presse, qui donnent l’impression qu’un organe est créé uniquement pour nourrir une famille, les reporters meurent à petit feu « , a-t-il conclu.

Outre l’Indépendant, trois autres médias ont été primés. Il s’agit de Radio Klédu dans la catégorie Radio, de Maliweb.net dans la catégorie Presse en ligne et Chérifla TV, dans la catégorie Télévision.

Enfin, quatre journalistes, s’étant distingués par le respect de l’éthique et de la déontologie dans le traitement de l’information, ont été récompensés.

Rappelons que l’objectif principal de l’U.J.R.M est d’assainir le secteur de la presse malienne, qui souffre d’une anarchie totale.

 Falé  COULIBALY

Source: l’Indépendant