UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Exploitation frauduleuse des richesses du sous-sol malien: 29 sites démantelés et 136 exploitants illégaux interpellés

Le ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Eau a informé le Conseil des ministres, du mercredi 5 octobre dernier, des résultats de la mise en œuvre des dispositions prises contre l’exploitation frauduleuse des richesses du sous-sol malien. Une opération qui a permis le démantèlement de 29 sites d’exploitation frauduleuse et l’interpellation de 136 exploitants illégaux, au cours du premier semestre 2022.

La mission du ministère des Mines, de l’Énergie et de l’Eau, avec l’appui du ministère de la Sécurité et de la Protection Civile et celui des Transports et des Infrastructures, a sillonné, au cours du premier semestre 2022, certaines localités des cercles de Kangaba, Kénièba, Konlondièba et Yanfolila. Une mission qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre l’exploitation frauduleuse des richesses du sous-sol au Mali.

Au cours de cette opération, les agents déployés ont constaté une grande affluence  » d’exploitants illégaux, issus de plusieurs nationalités « , lesquels  » en plus de causer d’énormes dégâts environnementaux, spolient notre pays d’une quantité importante de devises « , a indiqué le ministre en charge des Mines, Lamine Seydou Traoré.

La mission, déployée sur le terrain, a ainsi démantelé 29 sites d’exploitation frauduleuse, interpellé et mis à la disposition de la justice 136 exploitants illégaux. En outre, d’importantes quantités d’équipements ont été saisis et remis à la justice.

Afin de juguler ce fléau, le Gouvernement a réaffirmé sa volonté de renforcer et de multiplier les missions de contrôle à travers une Brigade Spéciale. Depuis l’adoption du décret d’application du nouveau Code minier, en novembre 2020, les autorités de la Transition mènent une lutte implacable contre l’exploitation frauduleuse des ressources minières du pays. En février dernier, les structures en charge de la surveillance minière ont mis la main sur 22 Chinois, qui disposaient de 19 pelleteuses et de deux pickups dans la zone de Yanfolila. Une enquête a été également ouverte pour mettre la main sur d’éventuels complices.

En 2021, la production d’or au Mali a connu une chute, avec 69,4 tonnes produites contre 71,2 tonnes, en 2020. Toutefois, le Mali a été classé deuxième meilleure destination africaine pour l’investissement minier, après le Ghana, en 2020, selon le Fraser Institute (un groupe de réflexion canadien, spécialiste des politiques publiques).

Moussa Bilaly Sidibé

Source: l’Indépendant

Copyright © L'indépendant 2020 | Newsphere by AF themes.