UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Lutte contre la rage : 94.500 chiens concernés par une campagne de vaccination

L’information a été donnée, vendredi 7 septembre dernier, par le ministre du Développement Rural, Modibo Kéita, lors du lancement de la campagne de la Journée mondiale de lutte contre la rage au Mali. Il était en compagnie de sa collègue du ministère de la Santé et du Développement Social, Diéminatou Sangaré. C’était dans l’enceinte de la Direction régionale des Services Vétérinaires.

Placée sous le thème : « une seule santé, zéro mort « , la campagne 2022 contre la rage, qui est l’une des zoonoses (maladies transmises de l’animal à l’homme) les plus meurtrières dans le monde, est lancée.  » Il n y a pas de remède contre la rage, une fois que les symptômes se développent, les victimes de morsure meurent invariablement d’une mort lente et douloureuse », a déploré le ministre du Développement Rural. Relevant qu’elle provoque entre 55.000 et 60.000 décès par an, dont 70% des cas surviennent en Afrique et en Asie, selon le rapport de l’OMS.

Le ministre du Développement Rural, Modibo Kéita, a invité la population à privilégier la voie de la prévention. Et d’annoncer que la campagne 2022 concernera 94.500 chiens dans notre pays, contre 73.607, en 2021. Et de poursuivre que les autorités continueront les efforts contre la rage, à travers des actions d’information, de sensibilisation, de vaccination gratuite de chiens, entre autres.

De son côté, le représentant de la FAO, Mohamadou Mansour N’diaye, a remercié le Gouvernement du Mali pour son accompagnement pour l’atteinte des missions de la FAO au Mali. Souligant que le Mali a placé le secteur de l’élevage dans sa politique de lutte contre la pauvreté, surtout en milieu rural. L’occasion a été mise à profit par le Représentant résident de la FAO pour offrir au ministère un lot de matériels pour le renforcement des capacités opérationnelles des Services Vétérinaires. Il s’agit, entre autres, de 15 congélateurs électriques, 15 réfrigérateurs, 15 glacières, 250 casquettes, entre autres.

Le clou du lancement officiel de la campagne de la lutte contre la Rage a été marqué par l’inoculation de la première dose à un chien par le ministre du Développement Rural, Modibo Kéita, en compagnie de sa collègue de la Santé et du Développement social, Diéminatou Sangaré.

A noter que la rage est une maladie virale qui affecte le système nerveux central des mammifères, dont l’homme. Elle est transmise par la salive lors d’une morsure, d’une griffure ou du léchage (d’une peau lésée ou d’une muqueuse) par un animal infecté.

O. BARRY

Source: l’Indépendant

 

 

Copyright © L'indépendant 2020 | Newsphere by AF themes.