UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Première session ordinaire 2022 de la Cour d’assises de Bamako: Jugé pour « viol et vol » Issa Diarra écope de cinq ans de prison

La Cour a infligé, hier lundi, 5 ans de prison ferme à Issa Diarra pour  » viol et vol  » sur Sanata Mallé, courant 2019, à Yanfolila, dans la région de Sikasso.

Selon l’arrêt de renvoi, c’est en octobre 2019, à Dougoukoro-Koko, dans le cercle de Yanfolila, que la dame Sanata Mallé, après son bain quotidien, se détendit dans son salon, où elle somnola. Sur ces entrefaites, surgit Issa Diarra, muni d’une daba, avec laquelle il menaça de mort la Dame, si elle n’accepte pas d’avoir des rapports sexuels avec lui. Effrayée, la pauvre fille s’exécuta. Sa libido apaisée, Issa Diarra a, en outre, soustrait le téléphone portable de sa victime pour ensuite disparaître dans la nature. C’est le 5 janvier 2020, que l’auteur du  » viol et vol «  sera appréhendé par les éléments de la Brigade Territoriale de Gendarmerie de Yanfolila, qui ouvrit immédiatement une enquête, à la suite de laquelle, l’inculpé fut poursuivi pour  » viol et vol  » sur Sanata Mallé.

A la barre, l’accusé, âgé de 26 ans, a reconnu les faits commis sur Sanata Mallé. Expliquant au jury qu’il avait consommé ce jour le stupéfiant appelé  » tanko  » pour se livrer au viol.  » C’est de l’auto-gare que je me suis rendu au domicile de Sanata au quartier à Dougoukoro-Koko « .

Cependant, le ministère public a demandé à la Cour de retenir Issa Diarra pour les faits de  » viol et vol « , prévus et punis par les articles 226, 252, 257 du Code pénal. Il a toutefois bénéficié de circonstances atténuantes, à la demande de son conseil.A l’issue des débats, le jury a condamné l’accusé à cinq ans d’emprisonnement.

O.BARRY

Source: l’Indépendant

Copyright © L'indépendant 2020 | Newsphere by AF themes.