UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Première session ordinaire 2022 de la Cour d’Assises de Bamako: Pour  » coups et blessures aggravés  » Seny Pléa écope de 4 ans de prison

La Cour d’Assises a rendu, lundi 14 novembre, son arrêt sur l’affaire opposant le ministère public à Sény Pléa, jugé pour « coups et blessures aggravés  » sur Boubacar Famanta, à Koulétina (Cercle de Macina). A l’issue du jugement, l’accusé s’en est sorti avec 4 ans d’emprisonnement et le paiement de 5 millions de F CFA.

Il résulte de l’information qu’une dispute a éclaté, le mercredi 22 août 2018, à Koulétina (Cercle de Macina), entre Sény et Lamine Pléa et un groupe composé de Karim dit Almamy, Aboubacar dit Momo et Boubacar, tous Famanta. C’était par rapport à la construction d’un ralentisseur en brique de banco, au niveau du quartier Bozo, appelé  »Yanfoila ». Ainsi, les deux jeunes Pléa, circulant en moto, ont essayé d’enlever le ralentisseur. C’est en se rendant au champ, le lendemain, que Boubacar Famanta a été suivi et rattrapé par Sény Pléa, qui lui administra un coup de coupe-coupe. En voulant esquiver le coup, Boubacar a été atteint à la main gauche, qui a été amputée de trois de ces cinq doigts. C’est grâce à une vieille dame, de passage, que la victime a eu la vie sauve, avant d’être conduit par son grand frère au Centre de Santé de Saye pour des soins. Le dimanche 26 Août 2018 suivant, le blessé s’est rendu à la Brigade territoriale de Saye pour déposer plainte contre son agresseur. A l’issue d’une enquête rondement menée, le nommé, Sény Pléa a été poursuivi et inculpé «  pour coups et blessures aggravés « .

A la barre, Sény Pléa a reconnu sans détour les faits qui lui sont reprochés. Il a expliqué qu’il a été emporté par la colère, qui l’a aveuglé au point de vouloir en découdre avec la victime, Boubacar Famanta, qui voulait détruire le ralentisseur.

Dans son réquisitoire, le ministère public a requis le maintien de l’accusé dans les liens de l’infraction, suivant les dispositions du Code pénal. Quant à son avocat, il a plaidé coupable auprès de la Cour pour des circonstances atténuantes.

La Cour, dans sa souveraineté, a requis 4 ans de prison pour Sény Pléa et le paiement de 5 millions de FCFA.

Oumar BARRY

Source: l’Indépendant

 

Copyright © L'indépendant 2020 | Newsphere by AF themes.