UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Commissariat du 14ème Arrondissement: Un Ivoirien, un Togolais et deux Camerounais mis aux arrêts pour vol et association de malfaiteurs

Le Commissariat de l’ACI-2000, connu sous le nom de 14è Arrondissement (CIV), sous la direction de la Divisionnaire Ouassa Kéita, vient de mettre hors d’état de nuire 4 malfrats de nationalités étrangères. Il s’agit de Ngako J. Yanick (Togo), K. Essis (Côte d’Ivoire), M.L Marie (Cameroun) et NG Alexis (Cameroun), tous des briseurs de pare-brise de véhicules pour en emporter le contenu.

Dans le cadre de la lutte contre le banditisme, les éléments de la Brigade de Recherche (BR) du Commissariat du 14ème Arrondissement ne chôment pas !  Engagés au quotidien dans la protection des personnes et de leurs biens, et sollicités à travers de multiples plaintes enregistrées en termes de vol par effraction commis sur des voitures dans le secteur de l’ACI-2000, les limiers ont multiplié les patrouilles de nuit comme de jour. C’est ainsi qu’une équipe BR, sur une moto, a filé deux suspects également sur une moto, de marque  » Lifan « , le samedi 26 novembre dernier, vers 18 heures, aux alentours de la Banque Malienne de Solidarité (BMS), à l’ACI-2000. Ces individus, tentant de briser les vitres d’un véhicule, s’aperçurent de la présence de deux éléments en civil. S’engagea alors une course entre les policiers et les deux malfrats à moto.

A l’issue de laquelle, les deux jeunes ont été mis aux arrêts pour les conduire dans les locaux du Commissariat. Ils seront identifiés comme état K. Essis, G. Alexis. A la suite d’un interrogatoire serré, les éléments de la BR, conduits par leur chef Ibrahim Kébé, se sont rendus au repaire des bandits, à Faladiè-Extension, en Commune VI du district de Bamako. Sur place, ils ont pu mettre la main sur deux de leurs compares, M.L Marie et G. Jean, qui avait tenté de prendre la fuite. Une fouille des lieux a permis de retrouver des ordinateurs volés, des sacs contenant des liasses en coupures d’euros et des dirhams émiratis.

Selon nos informations, deux ordinateurs volés ont été remis à leur propriétaire. Il s’agit d’un responsable d’Orange-Mali et d’un cadre du Bureau du Vérificateur Général. A cela s’ajoute un petit sac à main, contenant une somme d’argent, appartenant au Directeur régional des Impôts de Koulikoro.

Les 4 malfrats doivent être présentés, aujourd’hui, au Tribunal de la CIV aux fins de droit, même si les magistrats ont entamé une grève de cinq jours.

O.BARRY

Source: l’Indépendant

 

Copyright © L'indépendant 2020 | Newsphere by AF themes.