UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Première session ordinaire 2022 de la Cour d’Assises de Bamako: Pour  » association de malfaiteurs, vol qualifié, détention illégale d’arme à feu, tentative d’assassinat et complicité  » Le dossier d’un trio de jeunes renvoyé au 24 janvier prochain

La Cour d’assises de Bamako a renvoyé, au 24 janvier prochain, l’affaire ministère public contre les nommés Boubacar Dembélé, Mohamed Traoré dit  » Tiana  » et Chiaka Arama. Ils sont accusés d’  » association de malfaiteurs, vol qualifie, détention illégale d’arme à feu, tentative d’assassinat et complicité « .

Après le renvoi de l’affaire de l’attaque du commissariat de Niono, le mardi 10 janvier, la Cour d’assises de Bamako a repris ses travaux hier mardi. Cependant,  le dossier enrôlé portant sur l’affaire ministère publique contre un trio de jeunes a été renvoyé par le président de la Cour.

Dans cette affaire, la partie civile est Mamadou Kalilou Camara. Et, il ressort de l’information qu’en 2018, suite à une dénonciation anonyme, les éléments de la Police du 11ème arrondissement ont procédé à une descente inopinée dans un domicile sis à Missabougou (CVI) où ils ont mis la main sur Boubacar Dembélé et Chaka Arama. Interrogés, ceux-ci dénoncèrent le reste de leur bande. Notamment Mohamed Traoré dit  » Tiana « ,  » Solo CFA  » et Abdou. Une fouille de leur repaire a permis de découvrir 4 pistolets automatiques, 3 motos Djakarta et un passeport au nom de Kakwani Vishal Omprakash.

Selon les informations résultantes du dossier, c’est dans la nuit du 28 au 29 mai 2018 que Boubacar Dembélé et Chiaka Arama, en compagnie de Solo  » CFA  » et Papa, ont braqué, avec des pistolets automatiques, un individu de nationalité indienne, aux environs de 20 heures,  à Niaréla. Ils lui ont retiré son sac à main qui contenait des documents administratifs, la somme de 100.000 F CFA et quelques billets de dollars.

Et en s’échappant, les malfrats ont tiré sur l’Indien, qui tentait de faire résistance. En plus de cet acte crapuleux, ils ont aussi braqué six motocyclistes dont 3 à Médina-Coura, en Commune II, lors du concert donné par l’artiste Nigérian Davido.

Epinglés, les trois jeunes ont été placés sous mandat de dépôt, en 2018. Ils seront donc fixés sur leur sort, ce 24 janvier.

En outre, soulignons que deux affaires sont enrôlées, ce mercredi,  portant sur un dossier d’assassinat en date de 2022 et un autre sur le viol pour l’année 2018.

Oumar BARRY

Source: l’Indépendant

Copyright © L'indépendant 2020 | Newsphere by AF themes.